Le maire Denis Coderre devra faire approuver son choix au poste d'inspecteur général par les deux tiers du conseil municipal.

Pierre-André Normandin LA PRESSE

À sa première réunion aujourd'hui, le comité exécutif de Montréal demandera officiellement à Québec de modifier la Charte de Montréal pour permettre la création de ce poste.

La résolution prévoit que l'inspecteur général sera recommandé par le maire, mais que sa nomination - et sa destitution - sera confirmée par un vote des deux tiers des membres du conseil municipal.

Le mandat de l'inspecteur sera de « promouvoir l'intégrité, prévenir et lutter contre toute manoeuvre dolosive dans le cadre de l'octroi et l'exécution des contrats dans lesquels la Ville a un intérêt ».

Si Québec accepte de modifier la Charte, le directeur général de Montréal créera un comité pour éviter que le rôle de l'inspecteur ne recoupe ceux du vérificateur général et du contrôleur général.