Ce qu'il y a de bien avec Jacques Martin, c'est qu'il a en ce moment la même face que si le Canadien gagnait.

Stéphane Laporte, Collaboration spéciale LA PRESSE