Exhiber son argent et son arme sur les réseau sociaux peut attirer l’attention des voleurs, mais aussi de la police. Le SPVM a annoncé jeudi avoir arrêté six individus armés qui, deux fois en deux jours, auraient eu l’intention de dérober un homme qui montrait allègrement ses dollars et une arme sur les réseaux sociaux la semaine dernière, à Dollard-des-Ormeaux. Cinq armes ont été saisies au total.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Samedi matin, une tentative de braquage à domicile très médiatisée avait été marquée par des coups de feu tirés vers les policiers et par une opération d’envergure menant à l’arrestation des deux suspects. Mais deux jours plus tôt, quatre individus se seraient présentés au même immeuble, pour voler la même personne. Ils ont été cueillis par des policiers qui surveillaient déjà le logement, dans le but d’arrêter son locataire.

Dans une déclaration publiée en fin d'avant-midi, le SPVM a confirmé jeudi que ces quatre individus ont été arrêtés le 11 février, à la suite d’une tentative d’invasion à domicile, à Dollard-des-Ormeaux, au coin des rues Davignon et Norgrove. Un pistolet et des munitions ont alors été saisis.

L’un des suspects, Andrew Charles Hopkins, 27 ans, portait l’uniforme d’une entreprise reconnue de transport et de messagerie. Les autres suspects appréhendés sont Kenneth Klare, 45 ans, Mark Croney, 27 ans, et Jérôme France, 26 ans.

Extrait du communiqué du SPVM

Ces quatre individus ont comparu devant un juge mardi dernier, « pour diverses accusations liées à la possession d’une arme à feu, le bris d’engagement et pour tentative de complot ».

Le même jour, des enquêteurs ont par ailleurs remarqué que James Inniss Carr, âgé de 19 ans, a quitté « le même logement de la rue Davignon, à Dollard-des-Ormeaux, avec de gros sacs », en compagnie d’un mineur de 17 ans. Ils ont alors pris l’autoroute en direction ouest, mais ont été arrêtés par la police provinciale de l’Ontario (OPP) sur l’autoroute 401.

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

L'une des armes à feu saisies par les policiers est ici photographiée.

À ce moment, deux pistolets ont été saisis dans leur véhicule et des accusations devraient être déposées par l’OPP. Au cours des dernières semaines, James Inniss Carr avait attiré l’attention des autorités « en publiant des vidéos de lui-même sur les réseaux sociaux en possession d’armes à feu et de sommes importantes en argent comptant », précise par ailleurs la police de Montréal à ce sujet.

De nouveau, 48 heures plus tard

C’est vers 7 h 10 samedi dernier, à peine 48 heures après ce premier évènement, qu’une deuxième entrée par effraction armée est ensuite survenue dans ce même immeuble résidentiel de la rue Davignon. Cette fois, le tout a entraîné le déploiement de plusieurs effectifs policiers, dont le Groupe tactique d’intervention.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Deux suspects, Patrick Beaudin et Teshy Jones, âgés de 40 ans et 19 ans, ont alors été arrêtés. Deux armes à feu ont aussi été saisies. Les deux hommes ont comparu mercredi au palais de justice. Ils font face à des accusations de possession d’armes, d’introduction par effraction, de vol qualifié et de séquestration. Dans le cas de Patrick Beaudin, des chefs de tentative de meurtre à l’aide d’une arme à feu ont été déposés.

Selon nos informations, les deux suspects appréhendés, vraisemblablement à l’issue d’un braquage à domicile raté, étaient cachés derrière une porte, dans le garage de l’immeuble, et auraient tiré à deux reprises en direction des patrouilleurs du SPVM qui venaient d’arriver sur les lieux, sans les atteindre.

Il s’agissait alors de la quatrième fois que des agents du SPVM étaient la cible de coups de feu en l’espace de six mois, d’après une compilation effectuée par La Presse. La famille qui se trouvait à l’intérieur du logement, elle, a pu être secourue.

Précisons que l’enquête est toujours en cours dans toute cette affaire. Toute personne détenant de l’information pertinente est d’ailleurs priée de communiquer avec le 911, son poste de quartier ou encore le service anonyme et confidentiel d’Info-Crime Montréal, en composant le 514 393-1133.