Benjamin Hudon-Barbeau, cet ancien proche des motards impliqué dans une spectaculaire évasion de la prison de Saint-Jérôme en hélicoptère en mars 2013, repose dans un état grave mais stable dans un hôpital manitobain, après avoir été violemment agressé au pénitencier, a appris La Presse.

Daniel Renaud Daniel Renaud
La Presse

Selon nos informations, une demi-douzaine d’individus, armés de pics artisanaux, ont attaqué Hudon-Barbeau et l’ont frappé à plusieurs reprises hier soir, au pénitencier de Stony Mountain.

Grièvement blessé, le Québécois de 43 ans a été transporté à l’hôpital où on a dû installer un tube pour l’aider à respirer. «Il a reçu 17 coups de pic et quelques coups de barre de fer. Il est aux soins intensifs. Il a subi deux opérations majeures. S’il était tombé par terre, il ne serait plus de ce monde», affirme son père, Michel Barbeau, qui a pu parler à son fils au téléphone.

Ce serait au moins la 2ème fois que Benjamin Hudon-Barbeau est victime d’une attaque à Stony Mountain, depuis son transfert dans cet établissement il y a un mois et demi, selon son père.

Ce dernier affirme qu’il y aurait actuellement un conflit entre des détenus membres de deux groupes dans le pénitencier. Selon lui, son fils Benjamin aurait été victime d’un traquenard alors qu’il se rendait «à la cantine» et s’est retrouvé coincé entre deux portes, confronté à plusieurs agresseurs.

Hudon-Barbeau purge depuis février 2018 une peine à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 35 ans pour les meurtres non prémédités de deux hommes tués à l’automne 2012.

En 2013, Hudon-Barbeau a été condamné à une peine de 16 ans de pénitencier pour son évasion en hélicoptère mais celle-ci est concurrente à sa sentence à perpétuité.

Pour joindre Daniel Renaud, composez-le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à drenaud@lapresse.ca