(Québec) La mort d’un homme de 41 ans survenue à l’occasion de sa comparution devant un tribunal du Palais de justice de Trois-Rivières, mardi, fait l’objet d’une enquête du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

La Presse canadienne

Selon les renseignements préliminaires communiqués au BEI, qui restent à être validés, deux agents de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé lundi à l’arrestation de l’homme de la région de Bécancour, dans la région trifluvienne, en vertu de plusieurs mandats.

On l’aurait conduit dans un poste de la SQ de Shawinigan en vue de le détenir avant sa comparution à la cour prévue le lendemain, mardi.

Ce jour-là, les deux mêmes policiers de la SQ seraient venus chercher l’homme au poste de police et l’auraient conduit au palais de justice de Trois-Rivières, où il aurait été confié aux agents des Services correctionnels.

Après quelques heures, l’homme aurait présenté des signes de faiblesse en présence des agents des Services correctionnels.

Lors de sa comparution à la cour, le juge aurait demandé que l’homme soit immédiatement transporté à l’hôpital, considérant son état de santé. Il serait toutefois décédé dans l’édifice du palais de justice.

Neuf enquêteurs du BEI ont été chargés de se pencher sur cet événement. Le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) pour agir comme corps de police de soutien ; le SPVM fournira deux techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.