Les recherches intensives dans la rivière des Prairies, dimanche, n’ont toujours pas permis de retrouver un homme qui a sombré après un accident nautique, la veille. La police de Laval affirme que les fouilles reprendront lundi matin à l’aube, aux alentours de 8 h.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

Selon le lieutenant Jean-François Gignac, du Service de police de Laval (SPL), un hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ) et des embarcations du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) s’ajouteront à l’équipe de recherche lundi.

Dimanche, la patrouille nautique du SPL ainsi qu’une équipe de plongeurs de la SQ ont tenté toute la journée de localiser l’homme disparu, qui est dans la vingtaine.

Un drone appartenant à la police de Laval était aussi sur place. Les efforts n’ont toutefois donné aucun résultat concluant. Tous les effectifs sur place avaient quitté les lieux en début de soirée.

L’accident initial, impliquant des motomarines et un bateau de plaisance, est survenu vers 17 h 45 samedi, près d’une marina à Laval, entre l’île Bigras et l’île Bizard. La victime se trouvait déjà à l’eau après avoir été renversée avec sa motomarine. La personne qui l’accompagnait a été rescapée par les occupants d’une autre motomarine, mais un bateau de plaisance qui passait par là ne les a pas vus.

« Il y a un bateau qui est passé malheureusement sur la personne qui était encore dans l’eau », a précisé l’agente du SPL Stéphanie Beshara.

Depuis samedi, les policiers de Laval ont aussi ratissé les berges, notamment avec un maître-chien. Ils ont également fait du porte-à-porte à la recherche de caméras de surveillance qui auraient pu capter des images de l’accident. Le bateau de plaisance qui a été impliqué dans l’accident a pour sa part été examiné par les autorités policières, pour tenter d’y trouver des indices.