(Sherbrooke) Un concierge d’une école de Sherbrooke a été arrêté vendredi et fait face à un chef d’accusation de leurre informatique d’enfant, a révélé le Service de police de Sherbrooke (SPS).

La Presse canadienne

Maxime Chenard, âgé de 35 ans et qui réside à Sherbrooke, a été arrêté en matinée et a comparu quelques heures plus tard en Cour du Québec. Il a été remis en liberté sous certaines conditions.

Selon la dénonciation, l’accusé a communiqué par un moyen de télécommunication avec la victime en vue de faciliter une infraction d’ordre sexuel.

La victime est une personne âgée de moins de 16 ans.

Les gestes se seraient produits à Sherbrooke entre le 7 mai et le 29 juin 2019.

Les policiers ont indiqué avoir été « mis au fait de ce dossier » dans les dernières semaines, mais refusent de révéler quelque autre détail que ce soit.

L’homme pourrait éventuellement faire face à d’autres accusations, a prévenu le SPS.

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) a confirmé dans un communiqué de presse transmis en milieu d’après-midi que l’homme travaillait dans une de ses écoles.

Il a été suspendu de ses fonctions, a indiqué la commission scolaire qui n’a pas précisé quand elle a appris que l’homme faisait l’objet d’une enquête policière.

Du soutien pour les élèves et les membres du personnel sera mis en place, a mentionné Christian Provencher, directeur général de la CSRS.

« Nous avons pris toutes les dispositions nécessaires afin que le climat de l’école soit propice aux apprentissages pour les élèves », écrit-il dans le communiqué.

Les policiers demandent à toute personne ayant pu être victime de cette personne de les contacter.