Cocaïne, crack, ecstasy, armes à feu et taser gun, en plus de 500 000 $, voilà un aperçu du butin amassé par les policiers de Montréal et leurs partenaires lors d'une opération antidrogue menée jeudi contre une petite organisation de toute évidence prolifique.

David Santerre LA PRESSE

À compter de 5h30, épaulé par les policiers de Laval, Longueuil, la SQ et la GRC, le SPVM a investi 13 endroits qui ont perquisitionné et où ont été arrêtées 10 personnes.

La police dit avoir usé depuis le début de l'enquête, en février, de plusieurs moyens technologiques sophistiqués pour mettre au jour cette organisation qui avait la capacité d'importer de grandes quantités de drogue, de la cocaïne surtout. Le groupe était aussi actif dans le domaine du prêt usuraire.

Le SPVM se fait avare d'indices qui permettraient de lier ce petit gang à une organisation criminelle connue, ou de savoir s'ils fonctionnaient indépendamment.

Un des accusés possédant un casier judiciaire garni, Nico Ouellet, 39 ans de Beauharnois, a déjà été condamné dans une affaire de voies de fait causant des lésions, en 2000, en compagnie d'Angelo Follano. Ce dernier est un mafioso qui a été condamné à huit ans de pénitencier pour importation de drogue dans la foulée de l'opération antimafia Colisée, en 2006. Il avait été en cavale pendant plus de trois ans après l'opération.

Et que dire de Sylvain Nuckle, 51 ans, de Montréal, qui depuis le début des années 80, n'a cessé d'écoper de peines de prison de quatre, six ou même 11 ans. Pour des histoires d'arme à feu et de trafic de drogues. Il a été condamné à plus d'années de prison que d'années réellement passées depuis ce temps.

Les autres suspects ont pour la plupart des casiers judiciaires plus ou moins chargés. On y trouve notamment Guy Therrien, 47 ans, Gaétan Ponton, 53 ans, Patrice Daneau, 49 ans, et Line Proulx, 51 ans. Ces deux derniers habitent la même adresse dans l'est de Montréal. Il y a aussi Marcus Barthelus, François Dion, Martin Geoffrion et Alina Giuglea.

Tous sont accusés de divers chefs allant du trafic de drogue et complot à la possession d'armes prohibées, en plus de possession d'argent criminellement obtenu. Ils ont comparu ce vendredi après-midi au palais de justice de Montréal.