Le père rédemptoriste Raymond-Marie Lavoie, 70 ans, a été de nouveau arrêté, mercredi matin, à sa résidence, à la suite des révélations d'une douzième présumée victime.

Publié le 30 mars 2011
LA PRESSE CANADIENNE

Un chef de grossière indécence et un d'agression sexuelle ont été portés contre lui. Raymond-Marie Lavoie a toutefois pu reprendre sa liberté, provisoirement. Cette nouvelle cause a été reportée au 6 mai prochain.

Le père Lavoie agissait, entre autres, comme surveillant de dortoir au séminaire Saint-Alphonse, sur la côte de Beaupré entre 1973 et 1985.

Il doit subir son procès en juillet pour des cas d'abus sexuels sur onze personnes d'âge mineur qui fréquentaient l'établissement.

En février dernier, le prêtre a renoncé à la tenue de son enquête préliminaire et son procès est prévu du 11 au 14 juillet prochains au Palais de justice de Québec.

La douzième victime fait elle aussi partie des jeunes qui étudiaient au séminaire durant la période où Raymond-Marie Lavoie était en fonction.

Une procédure pour intenter un recours collectif a été entreprise.

Un autre prêtre de cette même institution, le père Jean-Claude Bergeron, a aussi été accusé pour des gestes semblables tandis qu'un professeur laïc, Stéphane Guillemette, a déjà été condamné lui à 18 mois de prison concernant une victime d'abus sexuels.

Les policiers poursuivent leurs enquêtes et d'autres accusations pourraient s'ajouter pour d'autres crimes commis au Séminaire St-Alphonse.