Les deux retraités canadiens qui ont péri dans un accident d'autocar survenu samedi, en Suisse, étaient des voyageurs aguerris. David et Joan Johnston, âgés de 70 ans et 67 ans, de Brockville, en Ontario, étaient mariés depuis 45 ans.

Colin Perkel LA PRESSE CANADIENNE

«Ils ont fait des voyages un peu partout dans le monde depuis qu'ils ont pris leur retraite», a déclaré Alvin Bennett, le frère de Mme Johnston, à La Presse Canadienne, lundi.

«Ils accordaient beaucoup d'importance à la famille. Les deux venaient de familles nombreuses et appréciaient leurs enfants, leurs petits-enfants et leur famille élargie», a-t-il ajouté.

Les deux ex-enseignants, qui ont travaillé dans l'est de l'Ontario, laissent derrière eux deux enfants et quatre petits-enfants, le père de Joan Johnston et plusieurs frères, soeurs, neveux et nièces.

Au total, 48 Canadiens se trouvaient à bord de l'autocar qui s'est renversé samedi dans le sud de la Suisse. Ils prenaient part à un voyage organisé qui devait les mener dans plusieurs pays européens.

Neuf personnes sont toujours hospitalisées dans le sud de la Suisse alors que certains ont pris le chemin du retour.

«Un groupe de touristes a pris un vol de Genève à destination du Canada lundi», a confirmé un porte-parole de la police du canton de Valais, Markus Rieder. Il a affirmé que l'état de santé des blessés qui sont toujours hospitalisés n'inspire aucune crainte.

Tom Villeneuve, âgé de 84 ans, fait partie de ces neuf personnes. Il était dans l'autocar avec sa soeur. «Il est assez sonné, a dit son frère, Bret Cardinal. Il ne se souvient de rien, il a un gros blanc de mémoire.»

Les policiers expliquent que les touristes canadiens étaient dans les Alpes suisses en direction de l'Autriche, samedi matin, lorsque l'autocar a quitté la route et s'est renversé, atterrissant à quatre mètres de la route.

Vingt-huit personnes ont subi des blessures, dont des fractures, et ont été transportées vers l'hôpital. L'alcool et la vitesse ne seraient pas en cause, mais l'accident est toujours sous enquête.

Plusieurs des personnes qui étaient à bord, dont le chauffeur, ont affirmé que l'accident est survenu quand l'autobus a été dépassé par une moto.

M. Rieder a déclaré que les policiers tentent toujours de retracer le motocycliste.

La plupart des voyageurs étaient des personnes âgées qui se rendaient en Bavière afin d'assister à une célèbre pièce chrétienne, Le Jeu de la Passion, à Oberammergau, qui est à l'affiche seulement une fois tous les dix ans.

«Cette pièce devait être le point culminant de leur voyage, a expliqué Alvin Bennett. C'était un événement auquel ils souhaitaient assister cette année, à cause de leur âge.»

M. Bennett a estimé qu'il était encore trop tôt pour discuter des détails des funérailles ou du rapatriement des corps de sa soeur et de son beau-frère.