Un bébé d'à peine un jour enlevé par une fausse infirmière au Centre hospitalier régional de Trois-Rivières lundi soir a été retrouvé après trois heures d'angoisse.

Mis à jour le 26 mai 2014
Annabelle Blais LA PRESSE

Le nourrisson, une petite fille, a été retrouvé sain et sauf au domicile de sa présumée ravisseuse, à Trois-Rivières. La suspecte a aussitôt été arrêtée. C'est une voisine qui l'aurait reconnue.

Vers 18h56, la femme, en tenue d'infirmière, est entrée dans la chambre de la nouvelle maman et en est ressortie avec le bébé enveloppé dans une couverture bleue, a expliqué Christine Coulombe, porte-parole de la SQ.

Une alerte AMBER a rapidement été lancée et un important dispositif de recherche a été mis en branle.

Sur les réseaux sociaux, la famille a lancé des appels à l'aide et partagé plusieurs photos de la nouveau-née et de sa ravisseuse.

«On l'a retrouvée!!!!!! Elle est dans les bras de maman!!!!!», a écrit la tante de la fillette quelques instants après son retour à l'hôpital.

L'alerte AMBER

L'alerte AMBER existe au Québec depuis 2003. Il s'agit d'un «système d'information rapide mis en place lorsqu'une disparition d'enfant est signalée», selon la Sûreté du Québec. Le signalement est diffusé aux corps policiers, aux médias et aux réseaux sociaux ainsi qu'à de nombreux partenaires, dont des sites gouvernementaux.

«Depuis l'implantation de l'alerte AMBER au Québec, chaque cas a connu une fin heureuse», peut-on lire sur le site de la SQ.

AMBER est l'acronyme de America's Missing : Broadcast Emergency Response ou, en français d'«Alerte médiatique, but: enfant recherché». L'alerte a été nommée ainsi en l'honneur d'Amber Hagerman, 9 ans, enlevée et assassinée en 1996 à Arlington, au Texas. Un citoyen avait décrit le suspect aux autorités, mais la fillette a été retrouvée morte quatre jours après son enlèvement.

Alerte Amber Québec

La suspecte.