Le corps repêché dans les eaux du lac Saint-Pierre près de Sorel-Tracy, samedi, est bel et bien celui du capitaine de la Sûreté du Québec Éric Martin, a confirmé le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) mardi.

Mis à jour le 15 avr. 2014
Caroline Touzin LA PRESSE

«Nous avons eu la confirmation du Bureau du coroner», a indiqué le SPVM. 

Au moment de sa disparition, Éric Martin avait des tendances suicidaires.

L'ex-numéro deux de l'escouade Marteau est disparu le 30 décembre dernier. Un avis de recherche avait été lancé puisqu'il avait quitté son domicile de Pointe-aux-Trembles en soirée, ne portant qu'un pyjama et des pantoufles.

Éric Martin a été chef opérationnel de l'escouade Marteau jusqu'en 2011. Il était le pilier de l'escouade et était très respecté et aimé de ses collègues.

Lorsqu'il avait quitté Marteau pour aller diriger l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé autochtone (UMECOA), certaines sources avaient indiqué à La Presse qu'il avait plutôt été «tassé». La SQ avait nié ces allégations et affirmé qu'il s'agissait d'une promotion.

Son départ était survenu peu après la publication d'un article de La Presse à propos d'allégations d'ingérence politique dans les enquêtes de Marteau.

La SQ avait de nouveau démenti ces informations.

En janvier 2013, Éric Martin a pris un congé sans solde pour aller travailler comme directeur de la sécurité de la Banque Royale.