Montréal a fait un pas de plus vers la possible construction d’un nouveau pont reliant l’île des Sœurs à Verdun, un projet qui stagne depuis des années.

Publié le 27 janvier
Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

La Ville a annoncé cette semaine qu’elle avait commencé une « étude de préfaisabilité » l’automne dernier.

Le nouveau pont est envisagé dans l’axe de la rue Galt, à Verdun, et du boulevard Marguerite-Bourgeoys, dans l’île des Sœurs.

Deux possibilités sont analysées. « Le premier scénario analysé sera une passerelle dédiée exclusivement aux piétons et cyclistes ; le second sera une passerelle également conçue pour le transport actif, mais avec une capacité portante et une largeur permettant le passage de certains véhicules d’urgence, a indiqué la Ville de Montréal. Une estimation préliminaire des coûts est également prévue. »

« Nécessaire »

Le rapport, commandé à des firmes privées, est attendu au printemps.

« La création d’un nouveau lien reliant les deux rives de Verdun fait partie des priorités de l’arrondissement depuis de nombreuses années », a affirmé la mairesse de l’arrondissement, Marie-Andrée Mauger, dans un communiqué. « Ce lien devient de plus en plus nécessaire afin que l’ensemble des Verdunoises et des Verdunois aient un meilleur accès aux équipements et attraits majeurs de l’arrondissement. »

Des projets pour relier l’île des Sœurs à Verdun par un nouveau pont émergent régulièrement depuis des décennies.

En 2008, l’arrondissement croyait avoir officiellement mis le projet sur les rails. Le maire Claude Trudel évoquait alors un pont à 15 ou 20 millions réservé aux véhicules d’urgence, aux autobus, aux vélos et aux piétons.