L’opération de chargement de la neige lancée mardi à Montréal « progresse rondement ». Près de 25 % du ramassage était déjà complété mercredi, selon les autorités, qui espèrent en venir à bout d’ici le début du week-end, en dépit des nouvelles précipitations qui sont tombées sur la métropole.

Publié le 19 janvier
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« On est rendus à un taux de progression global de 22 %, ce qui est très bon considérant qu’en temps normal, 20 centimètres, on le fait en quatre jours. On devrait être à 50 % jeudi matin », a en effet confirmé le porte-parole administratif de la Ville, Philippe Sabourin, en entrevue à La Presse.

Ce chargement s’est lancé dès le début de la journée mardi dans la plupart des arrondissements de la métropole, mais certains n’ont commencé qu’en toute fin de journée, vers 19 h. Selon le site d’Info-Neige, certains secteurs comme Saint-Laurent ou Anjou en sont déjà à plus de 40 % du ramassage terminé, pendant que d’autres, comme le Plateau-Mont-Royal, ont un peu plus de retard.

Montréal doit recevoir de 2,5 à 4 centimètres de neige supplémentaires ce mercredi, selon les prévisions d’Environnement Canada, ce qui n’inquiète pas M. Sabourin outre mesure. « C’est sûr qu’on va être un peu freinés par cette nouvelle neige, parce qu’il faut tasser cette nouvelle neige pour mettre l’abrasif et le sel, mais il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. On reste absolument dans nos délais », soutient-il.

Des rues en pente surveillées de près

Une « attention particulière » sera par ailleurs portée aux rues en pente afin d’éviter que celles-ci ne soient glissantes. « On va y passer aux demi-heures, avec tout un réseau de caméras pour les surveiller. S’il faut intervenir, on pourrait fermer certaines rues en pente, quelques minutes, le temps de ramener une saleuse », illustre le porte-parole, qui avoue que le sel peut parfois « faire moins effet » lors de précipitations.

M. Sabourin affirme que la première opération de chargement, tenue au début décembre, a permis de s’assurer « qu’il n’y ait pas de fond glacé sur les rues et les trottoirs ». « Là, ce qu’on a, c’est une belle neige facile à ramasser. Il y a moins de taux de bris sur nos équipements dans ce temps-là », analyse-t-il.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a appelé mercredi matin à la « collaboration des citoyens ». « C’est une opération comme chaque fois qui prend un certain temps, mais pour laquelle la Ville a définitivement beaucoup d’expérience. Je demande la collaboration des citoyens pour déplacer leurs véhicules. Il y a plusieurs stationnements gratuits dans vos arrondissements », a-t-elle noté en marge du comité exécutif, en encourageant les Montréalais à profiter des parcs enneigés.

Pour éviter un remorquage et retrouver votre stationnement plus rapidement, les autorités rappellent aux Montréalais de « respecter la signalisation » en place sur chaque rue. L’application mobile d’Info-Neige peut être utilisée pour vérifier l’état du chargement de la neige en direct, et pour trouver du stationnement.

La Ville vise cette année à offrir des trottoirs moins glissants aux piétons, notamment aux piétons vulnérables. « C’est très important d’enlever cette butte de neige pour qu’on ait un hiver sans glace sur les trottoirs, a soutenu la nouvelle responsable du déneigement au comité exécutif, Maja Vodanovic, en décembre. C’est ce qu’on espère réaliser pour les gens puissent se déplacer en toute sécurité. »