Projet Montréal promet que le projet d’accessibilité universelle de la métropole à toutes les personnes en situation de handicap « s’accélérera », si les électeurs lui accordent un nouveau mandat. La cheffe du parti, Valérie Plante, a dévoilé samedi matin une liste de mesures en ce sens.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

« On ne peut pas tolérer que des citoyens et citoyennes soient privés de parcs, de trottoirs, de commerces. Il faut penser à la Ville pour tous », a déclaré Valérie Plante en direct des bureaux de son parti, au côté de Laurence Parent, candidate au poste de conseillère d’arrondissement du district De Lorimier.

Le parti vise notamment à doter 14 stations de métro supplémentaires d’ascenseurs au cours des quatre prochaines années. Projet Montréal promet d’amorcer des travaux dans 11 autres stations, de façon que 41 stations soient accessibles à tous d’ici 2027. « Et ça, ça représente 60 % du réseau », a précisé Mme Plante.

La facture de la rénovation des 11 nouvelles stations s’élèvera à environ 330 millions de dollars, a déclaré Mme Plante. Toutefois, le gouvernement du Québec devrait contribuer au projet au moyen d’un financement d’environ 75 %, a-t-elle ajouté.

La mairesse sortante a aussi affirmé que des campagnes de communication communiqueraient à la population dans le besoin la liste des logements sociaux et communautaires qui sont accessibles universellement.

Le parti de Valérie Plante souhaite aussi mettre en place un répertoire de commerces, de lieux publics et de services accessibles universellement, ainsi que raccourcir les délais de traitement des dossiers du Programme d’adaptation de domicile.

Lorsqu’il se met à neiger, Montréal est une « toute nouvelle ville. Pour les personnes qui ont un handicap, c’est encore plus significatif. Par exemple, moi je ne peux pas sauter par-dessus un banc de neige, donc ça ne prend pas grand-chose pour ajouter plein d’obstacles », a expliqué Laurence Parent.

PHOTO PHILIPPE BOIVIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Laurence Parent, candidate de Projet Montréal dans le district De Lorimier

C’est pourquoi Projet Montréal promet que les opérations de déneigement privilégieront l’entretien des débarcadères et des espaces de stationnements réservés aux personnes handicapées. Lorsqu’une personne réserve un transport adapté, il s’agit de sa responsabilité de s’assurer que son lieu de débarquement est accessible, a déclaré Mme Parent. « Imaginez le poids que ça a sur les individus », a affirmé la candidate.

Le programme de déneigement De la porte au trottoir sera également déployé dans les 19 arrondissements de la Ville. Un projet auquel 15 000 $ sont affectés par arrondissement.

Un « recul », selon Ensemble Montréal

L’annonce de Projet Montréal n’est pas satisfaisante selon le parti de Denis Coderre, Ensemble Montréal.

« L’annonce de Projet Montréal [de samedi] est un pas en arrière en matière d’accessibilité universelle pour la métropole. Alors que la STM prévoyait que 41 stations de métro soient universellement accessibles d’ici 2025, l’administration Plante annonce […] deux ans de retard dans la mise en œuvre du plan d’accessibilité universelle de la vision de la STM. C’est ahurissant de faire une conférence de presse pour annoncer un recul de la sorte », a affirmé par écrit la candidate d’Ensemble Montréal au poste de conseillère dans l’arrondissement de Lachine, Lise Poulin.

Plante lance des flèches à Demetra Kostaredes

La mairesse sortante a réagi aux révélations publiées dans La Presse samedi matin, concernant le fait qu’une candidate d’Ensemble Montréal, Demetra Kostaredes (qui se fait maintenant appeler Dimitra Kostarides), a été impliquée dans un scandale financier au début des années 2000.

Lisez « Ensemble Montréal : une candidate a déjà été au cœur d’un scandale financier »

« Je trouve ça troublant », a dit la mairesse sortante, en déclarant que lorsqu’on aspire à être élu, « il faut avoir des standards d’intégrité, de transparence ».

« Ça me préoccupe énormément que cette personne soit la candidate pour l’équipe d’Ensemble Montréal dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. La question que l’on peut se [poser], c’est : est-ce que cette personne est apte à s’occuper des finances de l’arrondissement ? Est-ce que Denis Coderre a l’intention qu’elle soit une personne importante au niveau de la gestion des finances de la Ville ? », a-t-elle renchéri.