Dès l’hiver prochain, les résidents du Plateau-Mont-Royal pourront profiter même pendant la saison froide des terrasses aménagées par les commerçants de leur quartier.

Publié le 15 janv. 2021
Isabelle Ducas
Isabelle Ducas La Presse

Des changements majeurs au règlement d’urbanisme ont été présentés ce vendredi aux élus de l’arrondissement, proposant notamment que les terrasses situées sur les terrains privés des commerces — et non dans la rue — puissent être ouvertes l’année durant.

« On assume le fait qu’on est une ville d’hiver et que le 15 janvier, il fait 2 degrés et qu’on pourrait profiter des terrasses », lance Luc Rabouin, maire de l’arrondissement.

« On va aussi permettre de préparer et de distribuer des repas directement dehors pendant l’hiver », ajoute-t-il.

De plus, les terrasses pourront être deux fois plus grandes que ne permet le règlement actuel, et elles seront maintenant autorisées sur de plus petites artères commerciales, telles que les rues Laurier et Fairmount.

D’autres changements touchent les « quotas » de bars et de restaurants. Actuellement, la limite à respecter entre deux établissements est de 25 mètres. La nouvelle mouture du règlement prévoit que des quotas soient fixés par tronçons de rues, ce qui offrira plus de souplesse aux propriétaires de locaux commerciaux, souligne M. Rabouin.

Parmi les nouveautés, on note aussi des modifications qui permettront aux microbrasseries de vendre leurs produits pour emporter, et d’autres qui permettront aux cafés d’aménager des terrasses.

Après une période de consultations, ces changements devraient être adoptés par le conseil d’arrondissement en mars prochain.