Source ID:5db12191f82b3d07bf578b8028575e91; App Source:StoryBuilder

Budget de compromis politique à Longueuil

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Les tiraillements politiques à l'hôtel de ville de Longueuil forcent la mairesse Sylvie Parent à présenter un budget de compromis pour 2019.

Dans l'immédiat, ce sont les contribuables qui bénéficient de la situation puisqu'un gel de taxes est prévu pour les immeubles d'un à cinq logements. Il s'agit d'une moyenne. Les propriétaires d'immeubles de plus de six logements verront toutefois leur fardeau fiscal s'alourdir en moyenne de 8,4%. Cette situation s'explique par un bond de quelque 13% de la valeur foncière de ce type d'immeubles, constatée lors de la confection du rôle d'évaluation 2019-2020-2021. C'est donc dire qu'il y a eu beaucoup de transactions dans ce secteur immobilier au cours des dernières années.

Le budget de Longueuil qui sera déposé au conseil municipal de mardi soir, est le résultat de discussions entre les différents partis politiques. La mairesse Parent est minoritaire depuis son accession au pouvoir l'année dernière, ce qui se répercute au sein de la commission des finances qui détermine les balises pour la confection du budget.

«Ce budget est un budget de compromis. Cela implique que l'ensemble des élus collaborent lorsque viendra le temps de faire des choix, car certains seront difficiles et auront un impact sur le quotidien de nos citoyens», a déclaré la mairesse Parent en rendant public le budget de Longueuil.

Sylvie Parent déplore qu'il n'y ait pas de hausse de taxe moyenne, même minime. C'est ce qui permettrait à Longueuil d'avoir une marge de manoeuvre en cas d'imprévu, a ajouté Mme Parent. «Ça peut nous mettre à risque», croit-elle.

Le budget 2019 s'élève à 427 millions, en hausse de 3,6% par rapport à cette année. L'important développement immobilier que connaît la municipalité génère à lui seul une hausse de 4,7 millions.

Pour ce qui est du Programme triennal d'immobilisation (PTI) 2019-2021, soit les investissements nécessitant des emprunts à long terme, il s'établit à 361 millions pour les trois prochaines années. Une somme de 152 millions est prévue pour 2019, permettant la réfection et la construction d'infrastructures.

Il est notamment prévu d'élargir le chemin de Chambly en empiétant sur l'accotement, afin d'aménager une voie dédiée au transport en commun.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer