Pour sa «première expérience en politique active», Marie-Claude Johnson, fille de l'ex-premier ministre du Québec Pierre Marc Johnson, sera la colistière de Mélanie Joly.

Karim Benessaieh LA PRESSE

Urbaniste de formation, cofondatrice et associée de Hatley, une firme spécialisée en communications stratégiques et en gestion de crise, Mme Johnson se présentera comme conseillère de ville dans le district Notre-Dame-de-Grâce. Selon le système électoral en vigueur à Montréal, elle devra céder son siège si elle est élue mais que Mélanie Joly perd la course à la mairie.

Elle est une des fondatrices du parti Le vrai changement pour Montréal et a contribué à la rédaction des 10 «actions» de la plateforme. Celle-ci comprend notamment la promesse de mettre sur pied un réseau de 130 km de service rapide par bus, de retenir 30 000 familles dans la métropole et d'offrir l'amnistie aux entreprises pour les actes de collusion et de corruption, en échange d'un dédommagement.