Source ID:news·20120530·LA·0003; App Source:cedromItem

Orages: une pluie de dégâts sur Montréal

  • Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai.

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 24
  • Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai.

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 24
  • Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai.

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 24
  • Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai. (Photo: Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Montréal et sa région ont été victimes d'importantes inondations, à la suite de violents orages, le 29 mai.

    Photo: Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 24
  •  (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 5 / 24
  •  (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 6 / 24
  •  (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 7 / 24
  •  (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 8 / 24
  •  (Photo: Andre Pichette, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Andre Pichette, La Presse

  • 9 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 10 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 11 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 12 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 13 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 14 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 15 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 16 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 17 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 18 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 19 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 20 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 21 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 22 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 23 / 24
  •  (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

  • 24 / 24

Les violents orages qui sont passés au-dessus de Montréal ont laissé dans leur sillage une pluie de dégâts. En l'espace de 15 minutes, commerçants et citoyens de Montréal ont vu l'eau monter et les dommages s'accumuler.

Orages: inondations, voitures coincées et pannes d'électricité

La soirée de Stéphane Garneau, de l'arrondissement de LaSalle, a été cauchemardesque. Elle s'est terminée aux urgences. «En quelques minutes, il y avait de l'eau jusqu'aux genoux dans mon garage. Puis, le plafond s'est mis à couler. Il y avait de l'eau qui sortait par le ventilateur. J'ai coupé le courant et tenté d'enlever les ampoules du luminaire, mais il a décroché du plafond et je me suis ouvert la main. Mon tendon est sectionné», a-t-il raconté en entrevue téléphonique. «C'est l'horreur. Je vis dans un croissant. La rue a été inondée au complet. Lorsque j'ai quitté pour l'hôpital, tout le monde sortait l'eau de leur sous-sol et de leur garage à la chaudière.»

 

Les inondations ont aussi causé bien des dégâts sur la Rive-Sud de Montréal. Les élèves du Collège Français, à Longueuil, ont eu toute une frousse lorsque les égouts ont refoulé par les toilettes, causant des accumulations d'eau de près de 20 cm au sous-sol. «Il y a eu tout un branle-bas de combat pour évacuer les enfants dans une pièce sûre», a raconté Lise Millette, mère de deux enfants qui fréquentent l'école. «Lorsque je suis arrivée, tout le monde était fébrile. Les plus petits pleuraient parce que les plus grands leur ont fait croire qu'ils allaient se noyer dans l'eau! Par ailleurs, le téléphone du service de garde ne fonctionne plus parce que l'électricité a dû être coupée. Ça a causé des inquiétudes chez les parents.»

L'eau s'est mise à couler par les murs et le plafond chez Chloé Poirier-Sauvé, une artiste du Plateau Mont-Royal. «Environ 30 secondes après que la pluie se fut mise à tomber de manière intense, on a commencé à entendre des bouillonnements, puis l'eau s'est mise à sortir par le mur, le plafond et le plancher. C'est comme s'il pleuvait dans la chambre. Ça sentait mauvais, ce qui nous porte à croire qu'il y a eu un refoulement d'égout.»

Karina Bertrand, qui vit dans la rue Bannantyne, à Verdun, a vécu la même situation. «Tout était sec, et en moins de deux minutes, il y avait deux pouces d'eau sur le plancher. C'est sorti par les toilettes. J'entendais de l'eau couler dans les murs. Elle descendait des appartements d'en haut, qui ont eu la même chose. Ç'a fait des bulles dans mon plafond. La rue Bannantyne s'est remplie d'eau, les autos faisaient des vagues en y circulant», raconte Mme Bertrand, qui habite au rez-de-chaussée. «Je n'ai plus d'électricité et suis dans le noir depuis 19h. Ça fait 10 ans que je suis ici et je n'ai jamais vu ça. Heureusement, je n'ai pas trop de dommages, j'ai eu le temps de débrancher les appareils et de mettre en hauteur tout ce que je pouvais.»

Plusieurs centres commerciaux du centre-ville ont été inondés hier, notamment le Centre Eaton et la Place Montréal Trust. Les dommages n'ont pas été évalués, mais tout porte à croire que les commerçants risquent d'essuyer des pertes importantes. «Un pied d'eau s'est accumulé en cinq minutes dans le magasin, au niveau métro», a raconté Yves Malenfant, gérant du Centre du rasoir de la Place Montréal Trust. «Nous avons dû évacuer rapidement à cause de l'électricité, mais à première vue, si je calcule rapidement, j'ai facilement 50 000$ de dommages, en plus du mobilier. Probablement plus, je le saurai quand je pourrai y retourner demain.»

 




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer