La collecte des matières organiques s’implantera dans 22 écoles de Montréal au cours de la prochaine année.

Jean-Thomas Léveillé Jean-Thomas Léveillé
La Presse

La Ville de Montréal a annoncé jeudi un projet-pilote, qui a pour objectif de préparer le déploiement des bacs bruns dans les quelque 700 établissements scolaires de la métropole. L’administration Plante prévoit y parvenir d’ici 2025, tel que proposé dans son projet de Plan directeur de gestion des matières résiduelles, dévoilé plus tôt cet automne.

« Le potentiel de récupération réside principalement dans les matières organiques », statue le document, qui relève que 55 % des matières résiduelles qui prennent le chemin de l’élimination sont des matières organiques.

L’amélioration de la récupération des matières organiques « permettra à Montréal de tendre vers le zéro déchet d’ici 2030 », a déclaré dans un communiqué Laurence Lavigne Lalonde, responsable de la transition écologique au sein du comité exécutif de la Ville.

« Nous voulons aussi sensibiliser et éduquer les jeunes à l’importance des bons gestes de tri, puisque les réflexes acquis durant leur parcours scolaire serviront tout au long de leur vie », a-t-elle ajouté. Le projet pilote inclut des écoles du primaire et du secondaire de quatre commissions scolaires de l’île.