Les subventions aux énergies fossiles totalisaient 54 milliards de dollars en 2017, selon une nouvelle analyse du FMI. Ce chiffre inclut les effets sur la santé, la congestion et les changements climatiques. Le rapport place le Canada au 6e rang du G20 et au 13e rang des 20 plus gros producteurs d’hydrocarbures, pour ce qui est des subventions aux énergies fossiles.

Mathieu Perreault Mathieu Perreault
La Presse

« Effarant »

« C’est effarant, c’est révoltant », commente Patrick Bonin, responsable des dossiers climatiques chez Greenpeace Canada. « Au niveau mondial, ça représente 6,5% du PIB, c’est énorme. » Justement, ces subventions ne totalisent que 2,4% du PIB canadien, ce qui place le Canada au 14e rang du G20 et au 17e rang des 20 pays qui produisent le plus de pétrole. « Calculer en fonction du PIB, ça donne une bonne figure au Canada, moi ce qui me frappe c’est l’ampleur des subventions. » Pris autrement, les subventions canadiennes pourraient être contrebalancées par une taxe supplémentaire de 63 cents par litre de carburant, selon les données de ventes d’Industrie Canada. N’est-ce pas encourageant? « Ça montre à quel point tout le monde paye ces subventions, alors que ça devrait être les utilisateurs de ces carburants », dit M. Bonin.

Peu de subventions directes

À peine 1% - 780 millions de dollars - du total des subventions sont directes, c’est-à-dire sous forme d’avantages fiscaux aux producteurs ou aux consommateurs d’énergie fossile. Selon M. Bonin, les subventions totales pourraient être encore plus élevées en réalité. « Les estimations du FMI pour les impacts de la pollution de l’air sont de 7,9 milliards$US par an, alors qu’un groupe canadien, l’IISD, est arrivé à un total de 36 milliards. » Dans les pays émergents producteurs de pétrole, les subventions directes -souvent sous la forme de prix de l’essence en bas des cours mondiaux, comme l’électricité d’Hydro-Québec- sont plus importantes, dépassant souvent 3000$US par habitant. En Russie, les subventions totales représentent 40% du PIB.

Surplace depuis 2015

Le Canada a légèrement amélioré sa performance depuis l’analyse du FMI pour 2015, alors que les subventions aux énergies fossiles totalisaient 58 milliards$. « C’est essentiellement à cause d’une diminution des coûts de congestion et d’accidents, dit M. Bonin. Et c’est nettement insuffisant considérant la transition énergétique qu’il faut faire. »

Effet de levier

Les subventions directes aux énergies fossiles pourraient cependant avoir un impact plus grand qu’en apparence, selon Pete Erickson de l’Institut pour l’environnement de Stockholm (SEI) et Christopher Field de l’Université Stanford, qui ont écrit sur le sujet. « Certaines études montrent un effet de levier, dit M. Erickson. Il y a un avantage fiscal au bon moment, pour aider à mettre en service de nouveaux puits, quand les producteurs sont déficitaires. » M. Field ajoute que les producteurs d’hydrocarbures peuvent déprécier très rapidement leurs investissements en infrastructures, contrairement aux producteurs d’énergies renouvelables. « C’est injuste », dit M. Field.

«Extrêmement préoccupant»

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice trouve «extrêmement préoccupant» le portrait brossé dans le rapport du FMI. «Imaginez un peu ce qu'on pourrait faire en énergie renouvelable avec tout cet argent-là qu'on investit dans une énergie du passé extrêmement polluante», a-t-il commenté en entrevue avec La Presse. «On est vraiment dans la mauvaise direction avec le gouvernement libéral, qui a un discours hypocrite sur ce qu'il fait réellement», a ajouté l'élu montréalais. La plateforme que présentera le Nouveau Parti démocratique (NPD) pendant la campagne 2019 proposera l'élimination de la subvention aux énergies fossiles, a indiqué M. Boulerice. Le bureau de la ministre de l'Environnement et des changements climatiques, Catherine McKenna, n'a pas offert de réaction, jeudi.

EN CHIFFRES

1097$US par habitant : subventions aux énergies fossiles au Canada

2088$US par habitant : subventions aux énergies fossiles aux États-Unis

3980$US par habitant : subventions aux énergies fossiles en Russie

552$US par habitant : subventions aux énergies fossiles en France

1319$US par habitant : subventions aux énergies fossiles en Norvège

SOURCE : FMI