Philippe Couillard réitère sa confiance envers Guy Ouellette, même si deux adresses courriel qui lui sont liées ont transmis par le passé à la Coalition avenir Québec (CAQ) des informations sensibles du gouvernement libéral.

Hugo Pilon-Larose LA PRESSE

Les médias de Québecor ont révélé mercredi que l'aile parlementaire caquiste a reçu en novembre 2016 trois courriels provenant de deux adresses associées au député libéral et candidat dans Chomedey, Guy Ouellette. Ces courriels détenaient de l'information concernant un homme d'affaires controversé et un haut fonctionnaire et militant libéral. 

« M. Ouellette fait partie de mon équipe et s'il fait partie de mon équipe, c'est parce que je lui fais confiance », a dit M. Couillard, mercredi. 

En entrevue chez Québecor, Guy Ouellette a affirmé qu'il ne se souvenait pas d'avoir transmis des informations à la CAQ.

« Au moment où je vous parle, je ne peux pas vous répondre », a dit M. Ouellette aux journalistes, affirmant du même souffle que l'Unité permanente anticorruption (UPAC), qui a saisi ses documents l'automne dernier dans le cadre d'une enquête sur des fuites de renseignements policiers dans les médias, pourrait avoir fait ces échanges avec la CAQ via ses adresses courriel.