Après avoir suspendu ses cours en présence pour deux semaines, l’Université de Montréal rappellera ses étudiants sur le campus dès le 31 janvier.

Publié le 21 janvier
Marie-Eve Morasse
Marie-Eve Morasse La Presse

Dans une note envoyée à sa communauté, l’université explique que la priorité sera donnée à l’enseignement et à la recherche. Le personnel administratif devra poursuivre le télétravail.

Le port du masque sera obligatoire, mais contrairement à ce qui prévalait l’automne dernier, le personnel enseignant devra le porter pendant les cours. « La mesure est temporaire et sera revue périodiquement en fonction de la situation épidémiologique », écrit l’Université de Montréal.

Dans les aires de restauration, un maximum de six personnes pourra s’asseoir à une même table.

Officiellement, les cégeps et universités sont autorisés par Québec à ramener des étudiants dans les salles de cours depuis lundi dernier.

L’Université McGill, où 96 % des étudiants ont reçu deux doses de vaccin contre la COVID-19, reprendra ses cours en présence dès lundi.

« La situation dans le réseau de la santé du Québec est extrêmement sérieuse, et si la haute direction jugeait que la reprise des cours en présentiel à McGill risquait de l’envenimer, nous opterions pour la poursuite de l’enseignement à distance », a écrit cette semaine Fabrice Labeau, premier vice-principal exécutif adjoint.

D’autres universités ont choisi de maintenir les cours à distance. À l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, on a choisi de ne pas reprendre les cours en personne tant que 75 % des étudiants n’auront pas reçu leur troisième dose de vaccin contre la COVID-19.