Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge annonce les 31 mars et 1er avril des consultations au sujet de la persévérance et la réussite des élèves, mises à mal par la pandémie. Leur objectif : en arriver ce printemps à « des mesures concrètes » pour aider les élèves.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

Tenues de façon virtuelle auprès de différents acteurs, ces consultations réuniront divers acteurs du milieu de l’éducation, de même que des députés de toutes les formations politiques.

Ensemble, ils seront invités à réfléchir aux effets « pédagogiques et psychosociaux engendrés par la pandémie et sur les façons de les contrer », peut-on lire dans le communiqué.

Le rattrapage, l’évaluation, les encadrements pédagogiques et le bien-être à l’école seront au cœur des discussions.

« C’est un appel à la concertation, à la mobilisation et à l’action que je lance aujourd’hui afin de prioriser la réussite de tous les élèves et d’atténuer les conséquences que la crise pourrait avoir eues ou pourrait encore avoir sur eux à moyen terme », a déclaré le ministre Roberge.