Plusieurs clauses de la convention collective des travailleuses des centres de la petite enfance (CPE) de Montréal et de Laval ont été réglées en négociation dimanche soir, a annoncé l'Association patronale nationale des CPE (APNCPE).

Mis à jour le 11 juin 2018
Marissa Groguhé LA PRESSE

La grève est toutefois maintenue au moins lundi. Le conciliateur nommé par le ministère du Travail a convoqué les deux parties, soit l'ANPCPE et le Syndicat des travailleuses des CPE de Montréal et Laval, à une nouvelle séance de négociations.

Une centaine de grévistes ont prévu se rassembler lundi matin devant le CPE de la Bottine Filante, sur l'avenue Christophe-Colomb, afin de démontrer leur solidarité avec leur comité de négociation syndical, indique la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

Les quelque 1350 travailleuses de 57 CPE, sans convention collective depuis mars 2015, sont en grève générale illimitée depuis mercredi dernier. Plus de 3000 enfants sont touchés par le conflit. Les négociations se tiennent depuis le 1er juin dernier.