Source ID:; App Source:

La FECQ se concentre sur la qualité de l'enseignement en région

Éliane Laberge, présidente de la Fédération étudiante collégiale du... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Éliane Laberge, présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Conflit étudiant

Actualité

Conflit étudiant

Le gouvernement de Jean Charest a décidé d'augmenter les droits de scolarité de 1625 dollars en cinq ans, une hausse décriée par des dizaines de milliers d'étudiants. »

La Presse Canadienne
QUÉBEC

Après la lutte contre l'augmentation des droits de scolarité, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) veut maintenant se concentrer sur la qualité de l'enseignement dans les cégeps en région.

Réunie en congrès, dimanche, à Québec, afin de discuter des grandes orientations à adopter pour l'année à venir, la Fédération s'est notamment prononcée en faveur de l'amélioration des stratégies de recrutement dans les établissements en région.

Sa présidente, Éliane Laberge, a expliqué que plusieurs cégeps en région font face à une diminution des inscriptions, ce qui provoque une réduction de leur financement public. Elle estime qu'il faudrait peut-être revoir la formule du financement des cégeps, afin de permettre aux établissements aux prises avec difficultés de recrutement de maintenir leur offre de service.

Les membres de la FECQ ont aussi réitéré leur position quant à la nécessité de maintenir la formation en soins infirmiers au niveau collégial. Mme Laberge croit que d'obliger les infirmières à détenir un diplôme universitaire pour avoir le droit de pratiquer serait nuisible à l'accessibilité à cette formation dans plusieurs régions du Québec.

La réforme de la cote de rendement au collégial, la recherche sur les conditions de stages et l'augmentation du nombre de services aux étudiants avec besoins particuliers figuraient également au menu des discussions.

En entrevue, la présidente de la FECQ a rappelé que sa position en faveur d'un gel des droits de scolarité ne changeait pas. Mme Laberge a expliqué que les décisions prises par la Fédération ce dimanche étaient motivées par la volonté de reprendre certains dossiers qui avaient été laissés de côté récemment.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer