Source ID:370279; App Source:cedromItem

Plus d'histoire dès le primaire

La première ministre Pauline Marois a été reçue... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

La première ministre Pauline Marois a été reçue par des nationalistes vêtus à la manière des partiotes, hier à Saint-Eustache.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Le gouvernement du Québec s'engage à augmenter le nombre d'heures d'enseignement consacrées à l'histoire dans l'ensemble du parcours scolaire, dès les premières années du primaire.

De passage à l'église de Saint-Eustache dans le cadre des célébrations de la Journée nationale des patriotes, hier après-midi, la première ministre Pauline Marois a livré un discours nationaliste devant une foule d'une centaine de citoyens gonflés à bloc, qui l'ont ovationnée à quelques reprises.

«Il faut s'assurer que l'on enseigne notre histoire à nos enfants, aux jeunes du secondaire et du cégep, pour comprendre les différentes périodes de notre vie collective, des patriotes à la Révolution tranquille. On a édulcoré l'enseignement de l'histoire au Québec et il faut revenir avec de nouvelles bases», a déclaré Mme Marois.

Le gouvernement a mis sur pied un groupe qui a pour mandat de revoir l'enseignement de l'histoire du Québec. Toutefois, les changements ne seront pas annoncés prochainement, puisqu'il «faut quelques années pour transformer un cours», a précisé la première ministre.

Récemment, le président du Mouvement national des Québécoises et Québécois, l'historien et chargé de cours à l'Université du Québec à Montréal Gilles Laporte, a tenu des propos très critiques à l'endroit du Parti québécois (PQ) et de son approche en matière d'enseignement de l'histoire.

«On a fait des représentations depuis 2009, autant auprès de l'ancien gouvernement libéral que de celui de Pauline Marois. Depuis que le PQ est au pouvoir, ça ne va pas mieux. Ce qui est symptomatique, à Québec, c'est l'incapacité à gérer la problématique de l'enseignement de l'histoire», a dit M. Laporte le 3 mai dernier, dans une entrevue avec La Presse.

Le ton était toutefois fort différent hier à Saint-Eustache. Présent aux célébrations où se tenait la première ministre, M. Laporte a chaudement remercié Mme Marois d'avoir choisi de célébrer cette journée dans «la capitale des patriotes» après que celle-ci a fait un discours portant presque uniquement sur l'enseignement de l'histoire.

Les Premières Nations au premier plan

La Journée nationale des patriotes devrait-elle souligner davantage l'apport historique des communautés autochtones à la vie démocratique du pays? La question a été posée par les médias à Pauline Marois, qui est demeurée prudente.

«Je crois qu'il faut célébrer les Premières Nations. D'ailleurs, le Québec a un comportement exemplaire à cet égard. J'ai participé moi-même, en décembre dernier, à un sommet avec les Premières Nations et je les rencontre régulièrement pour divers enjeux», a répondu Mme Marois. Elle a toutefois rejeté l'idée d'ajouter une mention aux communautés autochtones lors des prochaines Journées nationales des patriotes.

Dans le reste du Canada, le lundi précédant le 25 mai est connu sous l'appellation de la fête de la Reine (Victoria Day). Un groupe d'acteurs, d'écrivains et de politiciens ont signé une pétition qui réclame que le premier ministre canadien Stephen Harper rebaptise cette journée «fête de la Reine et des Premières Nations».

Pour l'instant, la Journée nationale des autochtones est fêtée le 21 juin, mais n'a pas le statut de fête nationale.

Les demandes du groupe de signataires, formé notamment de l'écrivaine Margaret Atwood et de la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, ne trouvent pas écho à Québec.

«Je souhaite que les échanges que nous avons avec les communautés autochtones se fassent de nation à nation», a simplement répété la première ministre Pauline Marois.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer