Pendant que les manifestations étudiantes se multiplient et s'échauffent, le gouvernement Charest répète que la hausse des droits de scolarité servira à rehausser le financement des universités. Mais certains sont sceptiques. Au coeur du débat, deux visions de l'éducation postsecondaire s'opposent. État de la situation.

Pascale Breton LA PRESSE

> Pour la hausse: revaloriser le diplôme

> Contre la hausse: un débat réclamé