Une école primaire de Montréal devra fermer ses portes au moins jusqu'en 2013 en raison de la présence de moisissures. Il s'agit de l'école Saint-Gérard située sur la rue Berri, entre les rues Crémazie et Liège, dans le quartier Villeray; elle accueille 424 élèves.

Publié le 11 janv. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Des tests de qualité de l'air effectués dans l'immeuble durant les vacances des Fêtes ont révélé la présence de plusieurs espèces fongiques, dont une concentration d'un type dangereux de moisissures pour lequel il n'y a pas de seuil de tolérance, selon Santé Canada. D'importants travaux de décontamination devront y être effectués.

Selon la Direction de santé publique de l'Agence de la santé de Montréal, la contamination pourrait provenir d'infiltrations d'eau à l'intérieur de l'enveloppe du bâtiment. Ces incidents seraient survenus avant le dégât d'eau de novembre 2010.

En point de presse, mercredi, la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), Diane De Courcy, a également expliqué que les travaux de maçonnerie extérieurs effectués l'automne dernier pourraient avoir favorisé la dispersion de spores dans l'air.

Les élèves et le personnel seront temporairement déménagés au Collège Ahuntsic, jusqu'au 23 janvier, avant d'être installés dans un autre endroit provisoire. Les écoliers devront recueillir tous leurs effets personnels dès ce mercredi et quitter l'école Saint-Gérard.

Le mois dernier, la CSDM a annoncé le lancement d'un Programme d'action sur la qualité de l'air intérieur pour l'ensemble de ses établissements. Elle consacrera une somme de 10 millions $ afin de mener des tests supplémentaires, notamment dans les établissements où il y a eu des infiltrations d'eau dans l'entretoit, la maçonnerie ou le sous-sol.