Source ID:20110414LA0014; App Source:cedromItem

Un nouveau cégep bilingue ouvre ses portes à Lachine

Le Collège Sainte-Anne de Lachine.... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Le Collège Sainte-Anne de Lachine.

Photo Robert Skinner, La Presse

Dès septembre prochain, Montréal comptera un nouveau cégep sur son territoire. Le Collège Sainte-Anne, école secondaire privée de Lachine, ouvrira un volet collégial privé afin de mieux desservir l'ouest de la métropole. Selon le directeur général de l'institution, Ugo Cavenaghi, le nouveau cégep, qui compte accueillir entre 500 et 600 élèves d'ici deux ans, sera bilingue.

«La majorité des cours sera donnée en français. Mais le parascolaire se fera presque uniquement en anglais. Quelques cours pourraient aussi être donnés en anglais», explique-t-il. Selon M. Cavenaghi, plusieurs élèves de 5e secondaire au Collège Sainte-Anne s'inscrivent dans des cégeps anglais afin de parfaire leur connaissance de cette langue, mais ils en payent souvent le prix. Étant un peu moins à l'aise dans la langue de Shakespeare, ils voient leur cote R, ce fameux indice de classement qui donne accès aux programmes universitaires, baisser. «On veut permettre à ces étudiants de continuer leurs études en français, tout en leur offrant plus d'anglais», explique M. Cavenaghi.

Au ministère de l'Éducation, on confirme que «les établissements d'enseignement privés qui dispensent l'enseignement de niveau collégial sont régis par la Loi sur l'enseignement privé», et cette loi «ne fait aucune référence à la langue d'enseignement». Donc les cégeps privés peuvent offrir des cours bilingues.

Le Collège Sainte-Anne, qui célèbre cette année son 150e anniversaire, installera son nouveau cégep dans l'ancien couvent des soeurs de Sainte-Anne à Lachine. Le Collège a acheté ce bâtiment l'an dernier et est en train de le rénover entièrement. «L'ancienne chapelle accueillera une grande bibliothèque. Le cégep sera aussi axé sur les nouvelles technologies. Tous les étudiants devront posséder un ordinateur portable», mentionne M. Cavenaghi. Une quarantaine de résidences seront également construites afin d'attirer des étudiants internationaux. Car avec son «cégep d'excellence», M. Cavenaghi veut ouvrir ses élèves aux perspectives mondiales.

À la fin de leur dernier trimestre, les élèves devront tous réaliser un «stage intégrateur», note aussi le directeur. «On va inciter nos étudiants à faire un stage à l'étranger, dit-il. Ils pourront aussi le faire au Québec, bien sûr. Mais on va essayer de faire en sorte qu'ils le fassent dans la langue avec laquelle ils sont moins à l'aise», ajoute M. Cavenaghi.

Parce que le futur cégep du Collège Sainte-Anne sera subventionné par le ministère de l'Éducation, il en coûtera 3900$ par année pour fréquenter l'institution. Les programmes de sciences humaines et de sciences pures seront offerts. Il est toujours possible de s'inscrire au Collège Sainte-Anne, aucune date limite d'inscription n'étant fixée. «Les jeunes de l'ouest de Montréal doivent aller au centre-ville de Montréal s'ils veulent fréquenter un cégep privé. On leur offre enfin une autre possibilité», affirme M. Cavenaghi.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer