(Vancouver) Les autorités de la Colombie-Britannique ont demandé d’éviter les voyages non essentiels mardi, car les prévisions prévoyaient de fortes précipitations sur des pans du sud et de la côte de la province, y compris dans des zones dévastées par des inondations et des coulées de boue il y a quelques semaines à peine.

Mis à jour le 30 nov. 2021
La Presse Canadienne

Le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, a déclaré que la tempête, qui devait frapper mardi et durer jusqu’à mercredi, pourrait être la plus intense à ce jour pour la côte centrale.

Armel Castellan, météorologue à Environnement Canada, a déclaré que la côte centrale et la côte ouest de l’île de Vancouver pourraient voir jusqu’à 150 millimètres de pluie, avec jusqu’à 120 mm à Bella Coola, tandis que la vallée du Fraser inondée à l’est d’Abbotsford pourrait recevoir jusqu’à 80 mm.

Le ministre Farnworth a indiqué lors d’une conférence de presse que la province avait « mobilisé des équipes » dans la vallée de Bella Coola, tandis que d’autres équipes travaillaient sans relâche pour consolider les digues et les barrages afin de protéger les infrastructures essentielles, les terres agricoles et les maisons dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique.

À Abbotsford, où une digue éclatée a causé d’importantes inondations, il a déclaré que les autorités ont indiqué qu’elles étaient confiantes du déroulement des réparations, de la construction des barrages temporaires et des efforts pour remplir des sacs de sable.

Le ministre Farnworth a mentionné que la dernière tempête n’avait peut-être pas le même niveau d’intensité que les précipitations qui ont frappé la vallée du Fraser et le sud de l’intérieur plus tôt ce mois-ci, mais les effets cumulatifs des tempêtes successives posent un défi majeur.

« Il y a de l’incertitude concernant cette prochaine tempête, car les modèles de prévision varient, mais nous faisons tout notre possible pour nous assurer que les gens et les communautés disposent des ressources et du soutien dont ils ont besoin », a-t-il indiqué.

Le programme provincial de gestion des urgences ainsi que 500 militaires, des membres du gouvernement local et des bénévoles de la communauté s’assuraient que des abris, de la nourriture, des médicaments, des kits d’urgence, du carburant et d’autres ressources soient disponibles pour ceux qui en ont besoin, a-t-il déclaré.

Mardi également, le district régional de la vallée du Fraser a publié une déclaration de son président, Jason Lum, appelant à une aide urgente des gouvernements provincial et fédéral alors que des éléments d’infrastructure critiques étaient « au bord de l’effondrement ».

« Selon la structure provinciale actuelle, nous devons demander un financement et une assistance au cas par cas pour des choses aussi basiques qu’une excavatrice et très franchement, les réponses arrivent trop peu trop tard », peut-on lire dans le communiqué.

En réponse, le ministre Farnworth a déclaré que les responsables des urgences avaient contacté directement Jason Lum et le district régional pour s’assurer qu’ils disposaient du soutien nécessaire.

La province a demandé aux gouvernements locaux de prendre des mesures, le cas échéant, pour réduire les menaces immédiates de blessures ou de pertes et une telle action ne nécessite pas l’approbation provinciale des dépenses, a-t-il déclaré dans un courriel.

« Cependant, il est conseillé aux autorités locales d’obtenir une autorisation d’aide financière pour vérifier les hypothèses sur les coûts de réponse que la province considère éligibles à une aide financière, en particulier lorsqu’il s’agit de coûts importants. »

Le ministre des Transports, Rob Fleming, a déclaré que les autoroutes 3 et 99 avaient été nettoyées, évaluées et rouvertes à la circulation essentielle lundi, mais que l’autoroute 99 devait être à nouveau fermée à 16 heures, mardi entre Pemberton et Lillooet à cause de la météo.

C’est le même secteur où quatre corps ont été retrouvés et dans lequel une personne est toujours portée disparue après qu’une coulée de boue a balayé l’autoroute il y a plus de deux semaines.

Un avis aux voyageurs a été émis et des équipes d’entretien ont été envoyées sur des tronçons de l’autoroute 20 entre Bella Coola et Williams Lake en réponse aux fortes précipitations prévues pour la côte centrale, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.

La route 1 est restée fermée entre Chilliwack et Abbotsford ainsi qu’un tronçon à l’est de Chilliwack entre Hope et la communauté de Popkum, a ajouté le ministre Fleming.

La pluie devrait principalement s’atténuer jeudi et vendredi, a déclaré le météorologue Armel Castellan, bien qu’un système moins puissant devrait affecter la côte sud tard vendredi.

« Nous ne nous attendons pas à de grandes, grandes quantités, mais nous surveillerons de très près le barrage continu de tempêtes affectant la côte de la Colombie-Britannique au cours de la semaine prochaine. »

Chacun des trois systèmes météorologiques qui ont frappé la province depuis la mi-novembre a déversé de grandes quantités de neige à des altitudes plus élevées avant de se transformer en pluie. Environnement Canada affirme que la dernière tempête poussera le niveau de congélation à 3000 mètres d’altitude, ce qui fera fondre de la neige qui s’ajoutera à la pluie qui est prévue en Colombie-Britannique.

Le River Forecast Centre de la Colombie-Britannique a émis des veilles de crue pour les côtes centrale et sud, l’île de Vancouver et les régions autour des rivières Lower Fraser, Skagit, Similkameen, Tulameen, Coldwater et Nicola dans la vallée du Fraser et le sud de l’intérieur.

Un avertissement de crue de niveau supérieur était également en place pour la rivière Coquihalla à l’est de Hope.

Dave Campbell du centre River Forecast Centre a déclaré qu’il surveillait également les niveaux d’eau de la rivière Nooksack dans l’État de Washington, qui a contribué aux inondations dans une zone agricole importante d’Abbotsford au début du mois. Le niveau d’eau de la rivière avait baissé au cours du week-end, mais la pluie à venir pourrait le faire remonter, a-t-il déclaré.

Avalanche Canada affirme que les puissantes tempêtes des deux dernières semaines ont créé des conditions dangereuses dans la plupart des chaînes de montagnes de la Colombie-Britannique.

L’organisation a publié un avertissement indiquant un « cycle d’avalanches de plus en plus dangereux », car un système de rivières atmosphériques apporte de la neige suivie de fortes pluies dans de nombreuses régions.

Avalanche Canada évalue le risque d’avalanche d’élevé à extrême sur les côtes sud et nord-ouest et sur les montagnes de l’est de la Colombie-Britannique, de Chetwynd au sud jusqu’à Castlegar.

Les gens doivent rester à l’écart des endroits à risque, car des avalanches « devraient descendre jusqu’au bout de la vallée avec l’arrivée de cette troisième rivière atmosphérique », a déclaré l’organisation.

Le maire d’Abbotsford, Henry Braun, a déclaré que même si les niveaux d’eau se sont globalement stabilisés, il a donné mardi deux ordres d’évacuation à la suite d’inondations localisées et plusieurs routes ont été fermées dans le nord de la ville.

Le maire Braun a déclaré que des évaluations des dommages étaient en cours après de nombreuses inondations dues en partie au débordement de la rivière Nooksack dans l’État de Washington voisin et qu’il y avait une certaine incertitude quant à ce qui pourrait arriver si les niveaux devaient encore augmenter.

Cependant, le comté de Whatcom, du côté américain de la frontière, ne s’attendait pas à ce qu’elle déborde dans les prochains jours, a déclaré le maire Braun.

Il a indiqué que les travaux de réparation des digues étaient terminés dans sa communauté.

« Je tiens à réitérer à tous nos résidents que nous avons faits tout ce que nous pouvons pour assurer la sécurité de notre communauté alors que nous traversons ce dernier évènement météorologique, pour cette semaine en tout cas. »