Ziptrek Écotours: planer au-dessus du mont Tremblant

À Ziptrek Écotours de Mont-Tremblant, les sensations fortes... (photo fournie par Ziptrek Tremblant)

Agrandir

À Ziptrek Écotours de Mont-Tremblant, les sensations fortes se conjuguent avec la découverte de la nature.

photo fournie par Ziptrek Tremblant

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les deux câbles d'acier, parallèles et séparés d'une dizaine de mètres, sont tendus bien au-dessus de la canopée, dans un dénivelé pentu à faire frémir. Plus bas, beaucoup plus bas, le point d'arrivée se fond dans la masse vert foncé de conifères. Rassurant!

La guide nous extirpe de nos pensées en nous invitant à nous mettre en position. Nous franchissons alors la barrière de sécurité de la plateforme. Nous descendons les quelques marches aboutissant à un grand vide sous nos pieds. Notre coeur s'emballe un brin. Qu'est-ce que nous sommes venu faire ici?

«Prêt? Go!»

Alea jacta est! Adieu, monde cruel! Enfin, peut-être pas. Chose certaine, c'est à ce moment précis que nous nous lâchons pour une descente hallucinante de 930 m durant laquelle notre vitesse variera - selon le poids, le vent et d'autres variables - entre 70 et 100 km/h.

En filant au-dessus des arbres, notre trouille s'efface comme par magie. La sensation de vitesse enivre. Le zzzzzzzzzzzzz métallique fait par le frottement du système de poulie glissant sur le câble rappelle le bruit des courses de Formule 1. La nature, spectaculaire, nous entoure, nous embrasse, nous séduit. Feuillus, conifères, masses rocheuses, clairières et, au loin, lacs, autres sommets des Laurentides, nuages cotonneux défilent à la vitesse grand V.

Tiens, un petit avion traverse le ciel, bien loin sur notre droite... à la même hauteur que nous. Coucou!

Mais, oups, pas le temps de nous attarder, nous arrivons déjà.

«Ç'a bien été?», demande gentiment un second guide qui est là pour nous aider à parcourir les derniers mètres de cette deuxième de cinq tyroliennes. Bien sûr que oui! Une certaine euphorie a fait place à la peur. Elle durera jusque dans les minutes précédant le prochain saut quand nous aurons à nouveau des papillons dans le ventre. Mais voilà, ça fait partie de l'excitation liée à l'activité.

Bienvenue à Ziptrek Écotours de Mont-Tremblant, frissonnant parcours en tyroliennes où les sensations fortes se conjuguent avec la découverte de la nature, que ce soit du haut des airs ou au coeur de la forêt.

La forêt? Si, si. Parce que, vous l'aurez remarqué, dans Ziptrek, il y a le mot «trek», qui signifie randonnée ou longue marche.

Soyez rassuré, les trois parcours de marche proposés entre deux étapes n'ont rien de monstrueux. Ils font entre 5 et 20 minutes, durant lesquelles les guides discutent de faune, de flore, de géographie, des effets de la pollution sur les écosystèmes et, ô combien important, du souci de leur employeur de prendre soin de l'environnement. C'est l'unique côté un tantinet agaçant de cette aventure qui, autrement, nous a séduit de bout en bout.

Ziptrek Écotours est à Tremblant depuis juin 2014.... (photo fournie par Ziptrek Tremblant) - image 2.0

Agrandir

Ziptrek Écotours est à Tremblant depuis juin 2014.

photo fournie par Ziptrek Tremblant

Vertigineux

À Tremblant, Ziptrek Écotours a installé ses pénates en juin 2014, après s'être fait les dents à Whistler et en Nouvelle-Zélande. Ici, les cinq tyroliennes font entre 203 et 1067 m de longueur. La hauteur maximale est de 76 m. À titre comparatif, la tyrolienne du Vieux-Port de Montréal fait 365 m de longueur pour une hauteur de 24 m.

Si la tyrolienne numéro 4 est la plus longue, la deuxième (celle de 930 m) est la plus, comment dire, angoissante. Du moins au premier regard. C'est peut-être juste l'âge qui fait ça. Notre propre fille et une de ses amies, toutes les deux âgées de 14 ans, en redemandaient. Elles ont fait un de leur saut de dos. Elles en ont fait un autre en balançant leur corps pour avoir la tête en bas. Tout ça en tenant à la main un appareil GoPro (en location pour 30 $ à la boutique).

Parlant des ados, il faut avoir au moins 15 ans pour participer en solo (de là la participation sacrificielle de l'auteur de cet article à cette équipée).

Il y a plusieurs autres détails à considérer que les aventuriers pourront lire sur le site de l'entreprise. Le coût de la randonnée (129 $ pour les adultes; 99 $ pour les 7-14 ans) inclut la montée en télécabine jusqu'au sommet Le Grand Manitou et l'équipement (casque, harnais, etc.).

Entre mai et octobre, l'endroit accueille quelque 15 000 adeptes, indique le directeur général Philip Belec.

On y retourne? Oui, absolument! C'est trop unique.

tremblant.ziptrek.com




publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer