Recherche Voyage

Bons plans à Rio de Janeiro

Rio est une ville qui ne cesse d'émerveiller... (Photos Catherine Lefebvre, collaboration spéciale)

Agrandir

Rio est une ville qui ne cesse d'émerveiller les touristes.

Photos Catherine Lefebvre, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Lefebvre

Collaboration spéciale

La Presse

Célèbre pour son carnaval, la ville de Rio de Janeiro fera beaucoup parler d'elle en 2016: elle sera l'hôte des Jeux olympiques d'été. Mais grand événement ou pas, Rio est une ville qui ne cesse d'émerveiller les milliers de touristes étrangers qui la visitent chaque année.

Le quartier en plein essor

Praça Maua

Le quartier du port - bien peu attirant, il n'y a pas si longtemps - est en train de se refaire une beauté juste à temps pour les Jeux olympiques. Valsant entre les vieilles bâtisses, jolies mais parfois délabrées, et les projets d'architecture moderne, comme le Musée d'art de Rio, ce quartier est particulièrement vibrant. Il n'est pas rare d'y voir des groupes de musique jouer gratuitement sur une scène extérieure ou des maîtres des percussions «jammer» dans une ruelle. Les stands et camions de bouffe sont aussi souvent au rendez-vous pour ajouter du piquant à la grande place.

Visiter le musée de demain

Museu da Amanhã

Dans la vague de redynamisation de la Praça Maua, le tout nouveau Museu da Amanhã de l'architecte espagnol Santiago Calatrava (Torre de Montjuïc à Barcelone, Art Museum à Milwaukee, Puente de la Mujer à Buenos Aires) est de toute beauté. Chaque détail est pensé en fonction de sa mission environnementale, nous invitant à réfléchir à notre espèce et à son implication dans la biodiversité. L'expérience multisensorielle, imaginée par le cosmologiste et physicien Luiz Alberto Oliveira, est d'autant plus hallucinante. Dans les divers espaces - le cosmos, la Terre, l'anthropocène, le maintenant et le demain -, l'interactivité est omniprésente.

Praça Mauá, 1

museudoamanha.org.br

Goûter aux produits locaux

Junta Local

Tous les mois, des producteurs et restaurateurs brésiliens se rassemblent le temps d'un week-end au marché Junta Local. L'endroit change chaque fois, mais les marchands présentent tous des produits artisanaux, pas forcément bios, qui mettent en valeur l'agriculture locale. Nous y trouvons des stands comme celui de Comuna, connu pour ses généreux et délectables burgers, et celui des vins Vinhetica de l'oenologue français Gaspar Desurmont, installé depuis deux ans à Porto Alegre, dans le sud du pays. Les marchés publics de Rio de Janeiro ne mettent pas forcément les petits producteurs en valeur, puisque la production de masse mène le bal ici.

juntalocal.com

Pour les amoureux d'architecture

Niteroi

De l'autre côté de la baie Guanabara, à Niteroi, se cache une mine d'or architecturale signée Oscar Niemeyer. Son travail s'inscrit dans une opération de revitalisation de la ville faisant face à Rio de Janeiro, qui est maintenant la deuxième ville brésilienne, après Brasília (où le célèbre architecte compte d'ailleurs le plus de projets). Le mieux est de faire le trajet «Caminho Niemeyer», qui débute à côté du port où arrive le traversier. De là, il est possible de visiter entre autres le Teatro popular, ainsi que trois autres de ses installations. Il faut ensuite prendre un autobus pour se rendre au Musée d'art contemporain, l'une de ses oeuvres les plus connues au Brésil.

macniteroi.com.br

Une balade chez les bohèmes

Lapa

L'art de rue est partout au Brésil, sur les façades des bâtiments, les colonnes de viaduc, même sur les boîtes électriques. Le quartier Lapa, connu pour son ancien aqueduc aux arches multiples, est maintenant le coin des bohèmes, où il fait bon prendre un verre, danser la samba ou admirer des graffitis à la tonne. Tant qu'à être dans le coin, ça vaut le coup d'aller faire un tour à la cathédrale métropolitaine de São Sebastião. Avec ses airs qui rappellent davantage une pyramide qu'une église, l'intérieur est sombre et sobre, tout en étant magnifique décoré d'immenses vitraux aux quatre coins de la croix naturellement illuminée au plafond.

S'empiffrer de BBQ à la brésilienne

Churrascaria Palace

Les barbecues sont une tradition toujours en saison au Brésil. Le Churrascaria Palace à Copacabana, en affaire depuis 65 ans, était à la base un piano-bar où les musiciens de jazz brésiliens se réunissaient pour y parfaire leur bossa-nova. Ce serait d'ailleurs ici que la fameuse chanson d'Antônio Carlos Jobim et Vinícius de Moraes The Girl from Ipanema aurait été écrite en 1962. Aujourd'hui, les grillades de viandes ont pris la place du piano à queue. De plus, bon nombre de poissons et fruits de mer passent aussi leur tour sur le gril, sans compter le buffet de salades et de légumes de toutes sortes.

R. Rodolfo Dantas, 16, Copacabana

churrascariapalace.com.br

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer