Recherche Voyage

Bons plans à Reykjavík

Le port de Reykjavik, avec le centre culturel Harpa... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE)

Agrandir

Le port de Reykjavik, avec le centre culturel Harpa en arrière-plan.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quelques adresses coup de coeur pour profiter de la capitale islandaise, qui regroupe plus de la moitié de toute la population du pays. Bon à savoir: la ville est plus animée et accueillante le week-end.

Des bretzels chauds sortent chaque jour des fourneaux... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Des bretzels chauds sortent chaque jour des fourneaux de la boulangerie Sandholt.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Pour les lève-tôt: Sandholt

Pas facile de trouver un café au petit matin dans la capitale islandaise. Avec l'arrivée très matinale de certains vols (dont celui provenant de Montréal), plusieurs touristes se retrouvent à errer rue Laugavegur alors que les commerçants dorment encore. Cette boulangerie quasi centenaire ouvre ses portes chaque jour à 6 h 30 pour vendre café, croissants et pain frais qu'on peut dévorer assis sur des banquettes coussinées. Des bretzels sortent du four chaque jour. Seul hic: l'endroit est petit et souvent bondé.

Laugavegur, 36

sandholt.is

Le restaurant Icelandic Fish & Chips réinterprète le classique de... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le restaurant Icelandic Fish & Chips réinterprète le classique de la cuisine britannique.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Pour du poisson frais: Icelandic Fish & Chips

Ce restaurant lumineux a donné un coup de oumpf au grand classique de la cuisine britannique. La panure, aérienne, est faite d'épeautre plutôt que de blé. Les traditionnelles frites sont remplacées par des pommes de terre rôties assaisonnées de persil. Le tout est servi accompagné de trempettes savoureuses à base de skyr (un classique islandais qui s'apparente au yogourt) rehaussé d'épices et d'herbes. Le poisson? Il est d'une fraîcheur irréprochable. Ce serait le comble; le port est à deux pas!

Tryggvagata, 11

www.fishandchips.is

Le café Babalu, à Reykjavik.... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Le café Babalu, à Reykjavik.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Pour une pause-café: Cafe Babalú

Impossible de rater ce sympathique café et sa façade vitaminée lorsqu'on grimpe vers l'emblématique église Hallgrímskirkja. L'intérieur du bâtiment ne déçoit pas les visiteurs: décoration qui mélange boule disco et cadres brodés, banquettes croulant sous les coussins et sofa élimé, mais moelleux, qui donne envie de s'éterniser devant un (énorme!) morceau de gâteau et un café. Et que dire des toilettes délirantes, qui célèbrent les personnages de Star Wars? Une adresse parfaite pour lire ou regarder tomber la pluie.

Skólavörustígur, 22A

www.facebook.com/pages/Cafe-Babalú/137866499616262

Les hot dogs devront changer de nom en... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, archives LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Les hot dogs devront changer de nom en Malaisie, du moins s'ils ne veulent pas perdre leur certification halale.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, archives LA PRESSE

Pour imiter Bill Clinton: Baejarins beztu

Les Américains ne détiennent pas le monopole sur le hot-dog, on le réalise dès qu'on pose le pied à Reykjavík. Les stands poussent partout en ville, mais aucun n'est aussi célèbre que Baejarins beztu, ouvert dans les années 30. Ici, il faut commander le hot-dog « eina me öllu », soit tout garni: oignons frits et oignons crus, ketchup, moutarde sucrée et sauce rémoulade. Prix: 4 $ l'unité, une aubaine pour ce pays! Les clients sont célèbres (Bill Clinton, notamment) ou pas, mais ils sont toujours nombreux à y faire la file.

Coin Pósthússtraeti et Tryggvagata

www.bbp.is

Þúfa, oeuvre d'art publique dans le port de Reykjavík.... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE) - image 5.0

Agrandir

Þúfa, oeuvre d'art publique dans le port de Reykjavík.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Pour prendre un égoportrait: Þúfa

Depuis le vieux port, ce bouton de verdure à la symétrie parfaite est étonnant. Ancien sanctuaire viking? Anomalie géologique comme l'île en compte tant? Non, c'est plutôt une oeuvre d'art extérieure - la plus grande du pays - faite de main d'homme en 2013. Sur le sommet, accessible par un étroit sentier de pierre, se trouve un petit séchoir à poissons. D'ici, la vue sur la ville et la baie est splendide.

Le spa géothermique Blue Lagoon est le lieu le... (PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE) - image 6.0

Agrandir

Le spa géothermique Blue Lagoon est le lieu le plus visité d'Islande.

PHOTO STÉPHANIE MORIN, LA PRESSE

Pour délier les noeuds: Blue Lagoon

Vrai, le Blue Lagoon est loin de Reykjavík (plus de 40 km), mais cette station thermale plantée au milieu de champs de lave est indissociable de la capitale, comme Versailles pour Paris. Des travaux d'agrandissement sont en cours et ce, jusqu'en 2017. Les grues et les bruits sont-ils dérangeants? Un peu, mais moins que certains clients qui abusent du bar installé dans le bassin... Malgré les coûts d'entrée élevés (75 $ par personne), plonger dans l'eau chaude et laiteuse, chargée de silice, reste une expérience mémorable. Réservations en ligne essentielles.

www.bluelagoon.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer