Tout sur la coloration maison

Avouons-le, avec le nombre toujours grandissant de nouveaux colorants offerts... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joanie Pietracupa

Collaboration spéciale

La Presse

Avouons-le, avec le nombre toujours grandissant de nouveaux colorants offerts sur le marché, nous nous demandons souvent quelle formule choisir et comment l'appliquer et l'entretenir. Pour faire le tri, nous avons demandé à trois experts de répondre à nos questions sur la coloration maison.

En une dizaine d'années, les formulations des teintures en boîte se sont raffinées, tandis que les colorants ont été savamment étudiés puis mis au point à l'aide d'ingrédients et d'emballages novateurs. Résultat: de plus en plus de femmes font appel à la coloration maison afin de sublimer leur chevelure ou de camoufler leurs racines entre deux rendez-vous chez le coiffeur. Devant la quantité astronomique de produits offerts à la pharmacie, il est plutôt difficile de faire un choix éclairé. Trois pros se prononcent.

Les teintures en boîte abîment-elles davantage les cheveux que les colorations dans un salon de coiffure?

«Non, pas du tout!», s'exclame Eric Del Monaco, artiste coiffeur et coloriste officiel pour L'Oréal Paris Canada. D'après l'expert, il est possible d'obtenir des résultats professionnels avec les teintures en boîte présentement offertes sur le marché. «La coloration maison ne fait pas que teindre les cheveux, elle injecte également une bonne dose d'hydratation, de corps et de lustre à la chevelure», dit-il. Pourvu qu'on suive le mode d'emploi à la lettre et qu'on respecte le temps de pause prescrit, on peut être sûre d'obtenir une couleur uniforme et opaque, comme au salon.

Devrait-on choisir une coloration permanente ou semi-permanente?

La coloration permanente, qui comprend de l'ammoniaque et du peroxyde, couvre tous les cheveux blancs et permet de pâlir ou foncer notre couleur naturelle. «C'est la solution idéale pour les femmes qui rêvent de changer de tête ou qui souhaitent simplement avoir une belle couleur pendant plus de deux semaines», dit Roger Medina, expert en beauté des cheveux pour Garnier Canada. Seul bémol: elle nécessite forcément de retoucher les racines, au bout d'environ un mois. La coloration semi-permanente, quant à elle, contient un peu de peroxyde, mais pas d'ammoniaque. Elle produit un effet ton sur ton et s'estompe au fil des shampooings sans que la repousse soit apparente.

Certaines formules protègent-elles mieux que d'autres?

Jusqu'à récemment, seule l'ammoniaque (et ses émanations néfastes !) parvenait à ouvrir suffisamment les écailles des cheveux pour que la couleur s'y fixe. Heureusement, il existe aujourd'hui des huiles qui permettent d'agir en profondeur et en douceur sur la tige capillaire, sans recours obligé à l'ammoniaque. «Les teintures à l'huile - d'avocat, de karité, d'olive ou même de fleurs, comme dans le cas des teintures Olia - colorent les cheveux tout en les rendant doux et en les faisant briller, souligne Roger Medina. En prime, elles nourrissent et lubrifient la chevelure, et camouflent pratiquement tous les cheveux blancs.»

Peut-on éclaircir des cheveux déjà teints sans les décolorer?

Mauvaise nouvelle: il est malheureusement impossible de pâlir des cheveux déjà colorés à l'aide d'une autre teinture. «Le seul moyen d'éclaircir des cheveux teints est de les débarrasser de tout pigment en les décolorant avec un bleach, explique Eric Del Monaco. C'est possible de le faire chez soi - plusieurs marques beauté offrent de bons bleachs maison - , mais je recommande tout de même de rendre visite à son coiffeur préféré afin d'éviter d'endommager davantage sa chevelure déjà fragilisée par la teinture.»

Quand est-il préférable de rendre visite à son coiffeur?

«Il est nécessaire d'aller voir un professionnel de la coiffure lorsqu'on souhaite éclaircir des cheveux déjà teints, ou encore changer drastiquement sa couleur naturelle», affirme Carin Freidag, scientifique principale pour Clairol. Même chose pour les effets de lumière comme les mèches, les babylights, le balayage et l'ombré, et les nuances vibrantes (couleurs néon ou pastel) qui nécessitent un oeil ou un doigté d'expert, ou les deux.

Quel type de teinture doit-on utiliser pour couvrir entièrement les cheveux blancs?

Si l'on souhaite masquer tous nos cheveux blancs sans exception, la formulation doit contenir de l'ammoniaque, un composant alcalin qui ouvre grand les cuticules afin que les pigments colorés puissent pénétrer dans la fibre capillaire. «À noter que les cheveux blancs ont une texture plus épaisse et rêche que les cheveux dits réguliers, ce qui explique qu'ils mettent plus de temps à changer de couleur lorsqu'on les teint», explique Carin Freidag. Il vaut donc mieux opter pour une formule permanente avec ammoniaque et laisser la teinture agir un peu plus longtemps sur les cheveux blancs afin de les couvrir adéquatement.

Quelle est la meilleure méthode d'application?

«Avant tout, on sépare la chevelure en quatre sections égales à l'aide d'un peigne fin: deux à l'avant de la tête et deux à l'arrière, conseille Roger Medina. Pour ce faire, on trace une première raie du milieu du front jusqu'à la base de la nuque, puis une deuxième reliant les deux oreilles.» On recouvre d'abord les sections du devant de teinture avant de s'attaquer à celles de derrière, mèche par mèche, à l'aide du bec verseur du contenant applicateur. Puis, on masse doucement avec nos doigts pour bien répartir la mixture. «Ça permettra au colorant d'avoir le temps d'agir et d'ainsi mieux recouvrir les cheveux blancs qui parsèment le pourtour du visage», dit l'expert. Avis à celles qui utiliseraient des teintures rouges ou foncées : n'oubliez pas d'étaler un peu de vaseline à la lisière de vos cheveux avant l'opération pour éviter les taches tenaces!

Comment entretenir notre coloration maison?

«Pour empêcher la couleur de filer, de même que pour donner de l'éclat, de l'hydratation et une allure santé aux cheveux colorés, il faut absolument adopter un rituel de soins spécialement conçus pour traiter les chevelures teintes: shampooing, revitalisant et masque nourrissant», indique Eric Del Monaco. Pourquoi? Parce que le principal ennemi de la coloration capillaire, c'est l'eau, et que les soins ciblés sont formulés pour créer un maillage protecteur autour de la fibre capillaire, afin d'y garder plus longtemps captifs les pigments de couleur. Aussi, Carin Freidag suggère de rincer ses cheveux à l'eau tiède plutôt que chaude et de les éponger délicatement avec la serviette au lieu de les frotter vigoureusement pour les faire sécher plus vite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer