Le sommeil de la peau

Selon Statistique Canada, 20% des Américains dorment moins... (Photo Masterfile)

Agrandir

Selon Statistique Canada, 20% des Américains dorment moins de 6h par nuit, de 30 à 50% éprouvent de la difficulté à s'endormir et 1 Canadien sur 5 rapporte que son sommeil n'est pas réparateur.

Photo Masterfile

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Judith Ritchie

Collaboration spéciale

La Presse

Fatigué? Traits tirés? Manque de sommeil? Parce que la beauté est le reflet de la qualité de nos nuits, voici notre sélection de soins sleeping packs, thés relaxants et aromathérapie sédative pour recréer les effets visibles du sommeil profond sur la peau. Et ce, même quand les nuits sont courtes.

Le sommeil récupérateur est un des piliers fondamentaux d'une vie saine. Or, le manque de sommeil est omniprésent dans notre société. Rythme effréné, stress, nuits agitées, enfants en bas âge, lumière bleue, les raisons qui nuisent à la qualité du sommeil se multiplient à la vitesse grand V. Bien dormir? Le rêve! Le besoin criant d'une société en perpétuel déficit de sommeil.

La preuve, de plus en plus de cliniques de sommeil voient le jour, et dans les spas, on propose désormais des programmes bien-être pour contrer les troubles du sommeil. Selon Statistique Canada, 20% des Américains dorment moins de 6h par nuit, de 30 à 50% éprouvent de la difficulté à s'endormir et 1 Canadien sur 5 rapporte que son sommeil n'est pas réparateur. «C'est substantiel, c'est ce qu'on appelle ''une restriction de sommeil''», explique Diane B. Boivin, directrice du Centre d'étude et de traitement des rythmes circadiens à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas et professeure titulaire au département de psychiatrie de l'Université McGill. 

En plus de compromettre le rendement professionnel et d'augmenter considérablement le niveau de stress, dans le domaine de la beauté, les troubles du sommeil sont souvent la cause d'un vieillissement prématuré.

«De 30 à 45 minutes après l'endormissement apparaît la phase la plus importante pour la peau, qui est le sommeil lent profond. Le cerveau produit des hormones de croissance indispensables dans la reconstruction des tissus. C'est non seulement la phase idéale pour réparer le stress physique et mental que nous avons accumulé au cours de la journée, mais aussi pour réparer la peau, qui est un organe très important», ajoute Diane Boivin. Résultat: la restriction de sommeil et la fatigue touchent le processus de récupération et par le fait même, la régénération des tissus, la peau n'étant pas exclue de ce système.

Une fatigue qui laisse des marques 

Les impacts de la fatigue accumulée sont multiples. Sur la peau, on parle notamment de «phénomène d'oxydation cellulaire». La peau affaiblie n'a plus la même capacité de récupération et avec le temps, la fatigue accélère le vieillissement cutané et augmente le temps de récupération au réveil. On sait aussi qu'avec l'âge, le stress et la diminution progressive des sécrétions hormonales peuvent nuire au sommeil. Les nuits sont trop courtes, les biorythmes se désynchronisent, le métabolisme nocturne de la peau est altéré. Nous voilà donc au constat fatigue fatidique: une peau qui perd peu à peu sa densité, ses propriétés mécaniques, ses fonctions barrières et son hydratation. Car une peau qui dort mal est une peau stressée, déphasée, qui serait d'ailleurs, selon une étude clinique menée par Chanel, sujette à un mini jet-lag, insensible, mais permanent.

Par où commencer pour renverser le cycle des petites nuits? Par le chiffre magique: 3. «Tout se joue entre 23h et 2h du matin pour la reconstruction cutanée. Ces trois premières heures de sommeil sont aussi appelées ''Golden Time''», explique Florence Bernardin, experte des tendances cosmétiques asiatiques et fondatrice d'un cabinet de veille marketing sur les marchés cosmétiques. Plus concrètement, la microcirculation cutanée s'accélère avec un maximum vers 23h, apportant ainsi l'oxygène et les éléments indispensables au fonctionnement cellulaire. Le derme retrouve sa densité, la peau recouvre son hydratation, puis, vers 1h du matin, les cellules cutanées se multiplient intensément pour assurer le renouvellement épidermique et la réparation des rides. Un biorythme indispensable à la régénération cutanée.

Le rêve des «sleeping packs»

Pour maximiser ces précieuses heures de sommeil, une toute nouvelle catégorie de soins perce le marché des cosmétiques. Son nom? Sleeping pack. Une tendance venue de Corée qui compte sur la nuit et sur la capacité d'absorption et de récupération de la peau au repos.

La particularité de ces soins est avant tout dans la texture, bien loin de nos crèmes de nuit nourrissantes habituelles. Non. Le sleeping pack viendra sous forme d'une eau gélifiée gorgée de principes actifs qui assureront une hydratation continue durant toute la nuit. En clair, ce sont des masques de nuit sans rinçage, très légers, qu'on applique à la fin de la routine de soins pour permettre à la peau de recevoir tout au long de son sommeil les actifs contenus dans la formule. «Le sleeping pack aide à compenser les manques liés à un mode de vie sous pression (agressions environnementales, stress professionnel, déséquilibre alimentaire...) et sa texture est particulièrement légère sur la peau, fraîche, non collante et riche en eau, ajoute Florence Bernardin. C'est un véritable sésame incontournable de beauté.»

Nouvel eldorado 

Les marques de cosmétiques suivent la vague venue d'Asie et Garnier vient de lancer sa première crème de nuit inspirée des sleeping packs. Une crème fraîche et légère qui possède le pouvoir rechargeant d'un masque, mais dans la légèreté d'une crème infusée d'huile essentielle de lavande pour améliorer la qualité du sommeil. Même chose du côté d'Olay, qui lance son nouveau masque de nuit Regenerist Luminous. Une formule gel qui pénètre la surface de la peau durant la nuit pour procurer une peau d'apparence saine, nacrée et éclatante chaque matin. On murmure aussi que le prochain gros lancement chez Vichy serait un soin de type sleeping pack à la texture fraîche et sensorielle. La promesse? Un teint frais et un visage pulpeux dès le réveil, une hydratation continue tout au long de la nuit. On garde l'oeil ouvert!

Cinq secrets pour un meilleur sommeil

Parce que la crème de nuit fait inéluctablement partie d'un tout, la meilleure façon d'avoir un sommeil de qualité est de voir le problème dans sa globalité et d'être conscient que l'alimentation joue aussi un rôle déterminant dans l'équilibre de notre corps. Voici les cinq secrets pour un bon sommeil du Dr Daniel Crisafi, docteur en nutrition et en naturopathie, membre du Panthéon de la renommée de l'Association canadienne des aliments de santé (ACAS) et fondateur de l'espace pH Santé Beauté.

Le noir absolu 

Nous avons à la surface de la peau des protéines qui réagissent à la lumière, ce qui fait que nos ancêtres se réveillaient avec la lumière du jour. Ces protéines sont encore actives aujourd'hui, et donc, si on dort avec certaines lumières, comme un réveil avec chiffres lumineux, ou des rideaux non opaques, le message envoyé à la peau est: «Réveille-toi, c'est le jour.» Il faut donc couper la lumière au maximum.

Les plantes antinervosité 

Certaines substances naturelles prises en infusion peuvent stimuler la production de sérotonine. On pense aux plantes comme la scutellaire, qui soulage la nervosité, les tics nerveux, l'insomnie et les spasmes musculaires. Le houblon aussi est excellent pris en tisane.

Aucun stimulant 

Éviter les hyper stimulants, comme le café et le sucre. En Amérique du Nord, on consomme entre 150 et 160 livres de sucre par personne par année. Il y a 100 ans, on en consommait 30 en étant 10 fois plus actif. Cela dit, un hyper stimulant peut aussi prendre la forme d'un film stressant, qui va faire grimper les glandes de stress, le cortisol, et qui fera descendre la sérotonine, ce qui compromettra le sommeil.

Déclencher le sommeil 

La chose la plus efficace pour déclencher et maintenir le sommeil serait le magnésium, qui n'a aucun effet secondaire. Lorsque les gens ont des symptômes musculaires et neurologiques la nuit - que ce soit des crampes ou des spasmes -, souvent, c'est parce que le corps a besoin de magnésium pour déclencher le sommeil.

Choisir les protéines 

La première chose est de s'assurer de ne pas avoir trop de glucides et d'avoir suffisamment de protéines le soir. Si on a trop de glucides, le sucre sanguin augmente et commence à chuter dans la nuit. Ce sont alors les glandes surrénales, les glandes de stress, qui produiront du cortisol, l'hormone de stress, dont un des rôles est d'aller chercher du sucre dans les muscles pour maintenir le taux de sucre sanguin. L'augmentation de l'hormone de stress fait baisser le taux de sérotonine, hormone du sommeil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer