• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Une première boutique «d'archives» de lunettes 

Une première boutique «d'archives» de lunettes

Corey Shapiro a reçu La Presse dans son... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Corey Shapiro a reçu La Presse dans son bureau aux allures peu conventionnelles, collées à la personnalité exubérante du propriétaire. La pièce est accessible par une porte dérobée dans la bibliothèque de la boutique.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après 10 ans en ligne, l'entreprise de lunettes montréalaise Vintage Frames a maintenant pignon sur rue. C'est dans Saint-Henri que Corey Shapiro a ouvert L'Archive, un espace dédié entièrement aux montures rares.

Figure bien connue de Montréal, Shapiro nous reçoit dans son bureau, dont un pan de mur est recouvert de boomboxes. Vêtu d'un ensemble de coton ouaté décoré de personnages des Simpson, il nous propose un cookie en chocolat et en or, que nous déclinons poliment.L'ARCHIVE

Pas besoin de connaître Shapiro pour le remarquer : les excès sont sa marque de commerce. Avec ses murs et son sol peints en noir, L'Archive surprendra toutefois les habitués du Notorious Barbershop, le salon de barbier « bling » ouvert par Shapiro, à quelques pas de là.

Pour seul décor dans la boutique : une bibliothèque garnie de livres. « Nous sommes le premier magasin d'archive de lunettes au monde. D'où l'idée de la bibliothèque », explique Corey Shapiro, qui s'est toutefois accordé un détail « Bruce Wayne », une porte cachée dans la bibliothèque et qui s'ouvre sur son bureau.

À L'Archive, on retrouve notamment des paires de Futura, modèles futuristes de Silhouette. En stock également, quelques modèles donnés par une cliente de Shapiro, une certaine Lady Gaga. Les amateurs de la discrétion ne sont pas en reste : l'inventaire compte aussi des Vuarnet et des Ray-Ban vintage.

La gamme de prix, elle, est large.

« Le gros des prix se situe entre 150 $ et 500 $. C'est le même prix que dans tous les magasins de lunettes. Sauf qu'au lieu d'avoir une version faite en Chine, vous pouvez avoir les modèles originaux, et de grande qualité. » - Corey Shapiro

DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION

Chez les Shapiro, la lunette extrême est une passion transmise de génération en génération. Ainsi, les grands-parents du jeune homme, qui débarquent au cours de l'entrevue, portent tous deux des montures achetées il y a plusieurs décennies.

« On voyageait beaucoup, et on revenait toujours avec des paires de lunettes. C'est comme ça que Corey a commencé », dit fièrement Mona Portugal. Avec les 250 000 montures en stock de Vintage Frames, le petit-fils peut toutefois se vanter d'avoir une collection surpassant celle de ses grands-parents.

EMBOURGEOISEMENT

Dans Saint-Henri, l'arrivée de ce deuxième magasin ne passe pas inaperçue. De nombreux passants s'arrêtent pour regarder la vitrine. Cette curiosité n'est pas toujours dénuée d'hostilité : le salon Notorious et le magasin pour hommes Campanelli ayant été victimes d'actes de vandalisme.

Mais Shapiro ne s'en formalise pas. « Qu'est-ce que je peux y faire ? On donne à des organismes de charité, et en plus, on nettoie le quartier. L'immeuble de Notorious était une vraie maison de crack, on a même trouvé des chats morts là-dedans ! On a tout nettoyé. Comment peut-on être fâché après ça ? », se demande-t-il.

4411, rue Notre-Dame Ouest, Montréal

http://www.vintageframescompany.com/

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer