• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Animaux 
  • > La vétérinaire répond: un reptile pour vous tenir compagnie 

La vétérinaire répond: un reptile pour vous tenir compagnie

L'iguane se laissait paresseusement toucher par les visiteurs.... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'iguane se laissait paresseusement toucher par les visiteurs.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
SARAH ANNIE GUÉNETTE, COLLABORATION SPÉCIALE
La Presse

Chers lecteurs, chères lectrices,

Il était une fois une petite fille qui se nommait Ève et qui était une vraie mordue de la nature et de ses occupants, en fait de tous ses êtres vivants. Elle ramenait régulièrement couleuvres et champignons dans ses poches, et sa chambre était peuplée de spécimens conservés, d'herbiers, de plaques anatomiques et de terrariums bien peuplés. Il était une fois une petite fille qui se nommait Ève et qui était une vraie mordue de la nature et de ses occupants, en fait de tous ses êtres vivants. Elle ramenait régulièrement couleuvres et champignons dans ses poches, et sa chambre était peuplée de spécimens conservés, d'herbiers, de plaques anatomiques et de terrariums bien peuplés. 

En faisant des recherches, ses parents ont appris que certains animaux du Québec pouvaient être récoltés et gardés sous soins humains, alors que d'autres non. Les espèces proscrites, catégorie à laquelle appartiennent la majorité des spécimens de la faune québécoise, sont spécifiquement protégées par le règlement sur la garde en captivité des animaux qui fait partie de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. 

La soif de savoir d'Ève se concentre au fil des ans sur une catégorie d'animaux bien particulière : les reptiles ! Elle brûle évidemment de désir d'en avoir à la maison, sous ses soins. Sensibles à l'intérêt si prononcé de leur fille cadette, les parents, terrorisés par les serpents, penchent vers un lézard comme animal de compagnie. Au moins, ça a des pattes, une queue, pas de langue fourchue (pour la majorité des espèces) et si on le regarde de loin... « c'est un peu comme un chien ! », s'exclame la maman, légèrement dépassée par les événements. Leur choix s'arrête sur un iguane vert, une option particulièrement intéressante à leurs yeux, considérant que le coût de l'animal format bébé est très abordable.

Hélas ! cette histoire est le calque du cas de plusieurs familles qui viennent me consulter pour Shiva l'iguane vert, habituellement à demi mort au moment de leur visite... À demi mort tout simplement parce qu'un iguane vert, ce n'est pas facile du tout à garder à la maison. Au cours de mes années de consultation pour les reptiles, j'en suis venue à les classer en trois catégories basées sur le niveau de difficulté des soins requis, c'est-à-dire débutant, intermédiaire et avancé. 

En fait, chaque espèce de reptile a des besoins bien spécifiques en ce qui a trait à sa nutrition (et aux suppléments), au taux d'humidité, à la température de son environnement (et aux cycles annuels de ces derniers), aux types de rayons UV qui lui sont nécessaires et à l'aménagement de son terrarium. 

Tout l'art de maintenir un reptile en santé, et j'irais même plus loin en disant l'art de maintenir un reptile bien en vie, provient de la bonne compréhension et de l'application méthodique de ses besoins propres. Et comme vous l'aurez compris, Shiva l'iguane vert est un reptile de niveau avancé. Pouvant atteindre 6 pi d'envergure pour les mâles à l'âge adulte, nécessitant non pas une cage, mais une pièce complète pour vivre, et ce, sans parler des défis d'alimentation, de température, d'humidité et d'exposition aux ultraviolets, l'iguane vert n'est pas votre meilleur choix pour débuter avec les reptiles. 

Certains reptiles sont toutefois, selon moi, les meilleurs animaux de compagnie pour les familles occupées. En effet, les lézards (Gecko léopard et dragon barbu) et les serpents débutants (serpent des blés, python royal et serpent roi) demandent peu de soins particuliers, sont relativement tolérants aux erreurs de garde en terrarium, ne souffrent pas du désintéressement des enfants, vivent longtemps (jusqu'à 20 ans pour certains) et, finalement, peuvent être laissés (certains, mais pas tous) à la maison sans gardienne 24 heures sur 24 lors des vacances familiales. De plus, les allergies aux reptiles sont indubitablement rares. Bien sûr, la même règle d'hygiène qui s'applique aux chats, aux chiens et à tous les autres animaux vaut également pour les reptiles : le lavage des mains doit faire partie de l'éducation des enfants lors de tout contact.

Passionnés de dinosaures, les reptiles sont faits pour vous ! Ayant très peu évolué au cours des derniers millions d'années, les serpents et lézards ouvrent une fenêtre sur des animaux préhistoriques extraordinaires. Laissez-vous tenter !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer