Conduire en toute sécurité avec pitou

Votre chien devrait être attaché lors d'un déplacement... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Votre chien devrait être attaché lors d'un déplacement sur l'autoroute.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lors d'un freinage brutal à 50 km/h, le poids de votre compagnon à quatre pattes se voit multiplié par 20. Alors, faites le calcul! Un petit chien, comme un caniche de 10 kg, devient, pendant un accident, un véritable projectile vivant de 200 kg capable de tuer en quelques dixièmes de seconde le conducteur ou son passager avant. Coup d'oeil sur les mesures de sécurité qui pourraient sauver la vie de pitou et éviter les pires scénarios.

Projeté contre le pare-brise lors d'un arrêt d'urgence ou d'un accident, votre animal pourrait subir un choc lui infligeant de multiples blessures ou pouvant causer sa mort. Plus la vitesse est grande, plus c'est dangereux. Lors d'un déplacement sur l'autoroute, attacher votre chien devrait donc être un réflexe. Pourtant, selon le code de la route québécois, garder son animal en liberté n'est pas clairement considéré comme une infraction. 

Seule la règle 442 du Code de la sécurité routière du Québec stipule: «Nul ne peut conduire un véhicule routier lorsqu'un passager, un animal ou un objet est placé de façon à obstruer la vue du conducteur ou à gêner la conduite du véhicule.»

Les policiers pourraient ainsi vous donner une contravention s'ils jugent que votre compagnon est une source de danger. Votre animal de compagnie ne devrait donc pas pouvoir se déplacer librement dans l'habitacle de votre voiture. «Ce ne sont pas les infractions les plus fréquentes», a reconnu l'été dernier la porte-parole régionale de la Sûreté du Québec Marie-Josée Ouellet, en commentant le cas d'un automobiliste qui avait reçu un constat d'infraction de 53$ pour un tel délit. En France, la législation est beaucoup moins souple: une amende de 90 euros et jusqu'à 3 points d'inaptitude peuvent être imposés en cas de non-respect du règlement.

Il est vrai qu'avec pitou sur vos genoux, conduire peut devenir rapidement très difficile! Tout comme parler au téléphone en conduisant, laisser circuler votre chien dans l'automobile peut perturber votre attention. Chez nos voisins américains, selon l'Association américaine automobile, 30 000 accidents seraient d'ailleurs causés par des animaux en voiture. Parmi eux, 59% des conducteurs ont avoué avoir été distraits par une activité «animale»: plus de 50% d'entre eux étaient en train de caresser leur animal lors de l'accident, alors que 21% voyageaient avec leur chien sur les genoux.

De plus, en cas d'accident, la SAAQ peut refuser de vous indemniser. «Aucune indemnité ne sera versée en cas de blessures ou de décès se produisant dans les situations suivantes: des blessures causées par l'acte autonome d'un animal transporté dans l'automobile.»

Redoublez donc de précautions!

Des solutions simples

Votre chien ne doit jamais voyager sans retenue sur le siège avant ou sur vos genoux. Le déploiement des coussins gonflables peut être mortel!

Très simple d'utilisation, le harnais pour chien se fixe sur la boucle de la ceinture de sécurité. Il existe plusieurs modèles, adaptés à la morphologie de votre animal.

N'attachez surtout pas le collier de votre chien à la ceinture de la banquette arrière: en cas d'impact, il pourrait se briser le cou.

Pour les gros chiens, le filet de sécurité ou la barrière sont les plus efficaces pour séparer l'avant de l'arrière du véhicule de manière sécuritaire. Avantage supplémentaire, votre passager canin ne viendra pas vous distraire pendant la conduite.

La cage de transport est quant à elle offerte en plusieurs tailles, pour tous types de chiens. C'est un bon choix pour autant qu'elle soit bien stable, fixée au plancher ou à la banquette avec une ceinture. Sinon, les risques de projection seraient les mêmes, voire pires! Pour les chiens familiarisés avec son usage, la cage sera un endroit sécuritaire où ils se sentiront à l'aise. Attention à ce que la cage soit bien ventilée et, surtout, assez grande pour que votre chien puisse se tenir debout et se tourner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer