La production de cuir de chien dénoncée par PETA

«En Chine, écorcher vif un chien ou pratiquer... (PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

«En Chine, écorcher vif un chien ou pratiquer tout autre type de cruauté animale n'est pas sanctionné par la loi. Nous n'avons aucun recours», explique Ashley Byrne, spécialiste de campagne pour PETA aux États-Unis. Sur la photo, un chien sauvé in extremis de l'abattoir lors d'un contrôle routier en Chine.

PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Les images que vous êtes sur le point de regarder concernent le commerce de chiens pour le cuir en Chine, et c'est l'une des pires choses que j'ai jamais vues», lance l'acteur Joaquin Phoenix au début d'une campagne vidéo réalisée par People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) pour lutter contre l'industrie du cuir de chien. On y voit des images très dures tournées en Chine par des membres de l'organisation qui se sont infiltrés en novembre dernier dans un établissement pratiquant l'abattage de près de 200 chiens chaque jour, tués à coups de barres de métal, égorgés et écorchés sous le regard d'autres animaux attendant le même sort. Ashley Byrne, spécialiste de campagne pour PETA aux États-Unis, a répondu aux questions de La Presse.

Végétalien convaincu et militant contre la cruauté animale depuis de nombreuses années, Joaquin Phoenix n'a pas hésité un moment à s'investir dans la nouvelle campagne de PETA dénonçant la production de cuir de chien en Chine. «Si vous aimez les chiens comme je les aime, alors n'achetez pas et ne portez pas de cuir, qu'il vienne d'un chien, d'une vache ou de tout autre animal», explique l'acteur américain. Un avis que partage également Ashley Byrne, qui précise qu'il est en effet impossible de distinguer, au toucher, le cuir de chien de celui provenant d'autres espèces. Seuls des tests ADN comme ceux menés par PETA en Europe peuvent prouver qu'il s'agit bien de la peau du meilleur ami de l'homme.

«L'investigation en Chine de la branche de PETA en Asie a révélé que des chiens étaient tués pour leur peau afin de produire du cuir qui sert à la fabrication de gants, ceintures, vestes et jouets pour chats vendus à travers la planète. Les entreprises de détail importent ensuite ce cuir à bas prix. Il n'y a aucun moyen de savoir que ce que vous achetez n'est pas fabriqué avec du cuir de chien. On peut reconnaître des gants de travail dans la vidéo», précise Mme Byrne. Selon PETA, le cuir de chien serait très prisé par les manufactures de la Thaïlande, du Cambodge et du Viêtnam.

Étiquetage

La Chine étant le plus grand producteur de cuir de la planète (soit 270 milliards de dollars d'exportations comptabilisées l'an dernier), il y a de très forts risques que le cuir de chien se retrouve dans un magasin près de chez vous. Surtout que le Canada est un des seuls pays au monde où il n'est pas obligatoire que l'étiquetage précise si la fourrure est vraie, ou de quel type d'animal elle provient. Il n'existe également aucune interdiction à ce jour d'importer de la fourrure de chat et de chien, contrairement aux réglementations en vigueur en Europe ou aux États-Unis.

«En Chine, écorcher vif un chien ou pratiquer tout autre type de cruauté animale n'est pas sanctionné par la loi. Nous n'avons aucun recours», lance Ashley Byrne, pour qui la seule manière de s'assurer de ne pas encourager cette industrie est d'arrêter complètement d'acheter des produits en cuir. «Même dans les pays où la loi interdit la vente de la peau de chiens ou de chats, les produits sont simplement mal étiquetés», dit-elle.

PETA propose d'ailleurs sur son site internet un guide du consommateur permettant de lutter concrètement contre la cruauté animale et de trouver des solutions de rechange aux articles fabriqués en cuir.

«On espère que les gens se rappelleront ces images quand ils magasineront la prochaine fois, afin de faire des choix de consommation plus éclairés», conclut la spécialiste de campagne de PETA.

Regardez la vidéo de Joaquin Phoenix pour PETA. Mise en garde: cette vidéo contient des images qui pourraient heurter la sensibilité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer