Survivre aux premiers jours avec son chiot

Vous êtes sur le point d'accueillir votre chiot à la maison et appréhendez les... (PHOTO MASTERFILE)

Agrandir

PHOTO MASTERFILE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Vous êtes sur le point d'accueillir votre chiot à la maison et appréhendez les premiers jours et les premières nuits en sa compagnie? Pas de panique. Simonne Raffa, éducatrice et propriétaire de l'entreprise De main de maître, a toutes les réponses à vos interrogations pour commencer sur de bonnes bases avec votre petit compagnon.

Simonne Raffa dirige l'entreprise De main de maître.... (Photo Guillaume Gorini, fournie par De main de maître) - image 1.0

Agrandir

Simonne Raffa dirige l'entreprise De main de maître.

Photo Guillaume Gorini, fournie par De main de maître

Q: Quelle doit être la priorité au cours des premiers jours, voire des premières semaines, avec notre chiot?

R: Le plus important, c'est la socialisation. C'est comme si une fenêtre s'ouvrait dans l'esprit du chiot entre 4 et 7 semaines et qu'elle se refermait par la suite vers 4 mois. Durant ce laps de temps, l'organisation du cerveau s'effectue, puis toutes les connexions non nécessaires vont simplement s'éteindre. Il faut être vigilant, car comme chez les humains, les expériences vécues enfant ont de grosses répercussions à l'âge adulte. Durant cette période, le chiot doit apprendre à côtoyer toutes sortes d'espèces. S'il n'a jamais vécu avec des chats et qu'il en rencontre un à l'âge de 1 an, il ne le considérera pas comme une espèce amie. Même chose avec des enfants, des vieillards, etc. C'est un peu comparable à un enfant bien éduqué versus un enfant qui a passé les trois premières années de sa vie dans une garde-robe. Il faut donc se concentrer sur la socialisation beaucoup plus que sur l'éducation dans les premiers temps. Apprendre à s'asseoir, à se coucher et à venir quand on l'appelle est important, mais moins que de ne pas avoir peur des voitures, des gens et de se laisser manipuler.

Q: Est-ce aussi à cette période qu'il faut lui faire rencontrer d'autres chiens?

R: Jusqu'à 4 mois, période de la fin de sa socialisation, on va contrôler les contacts du chiot avec d'autres chiens, mais aussi avec les humains, pour que tout soit positif. Il faut superviser les rencontres, préférablement avec des chiens adultes calmes. Je déconseille absolument d'aller au parc à chiens à l'heure de pointe!

Q: Comment partir du bon pied concernant la propreté dès le premier jour?

R: La cage est très utile, car elle permet de bien gérer l'environnement du chien quand on n'est pas là. Ça lui évite de faire des dégâts et ça lui apprend à ne pas faire ses besoins au mauvais endroit.

S'il fait pipi sur le plancher et que personne n'est là pour le surveiller, il ne peut pas comprendre que c'est mauvais, surtout que cela l'a soulagé! Dans sa cage, il ne voudra pas souiller l'endroit où il dort. Il faudra, bien sûr, le récompenser quand il fera ses besoins à l'extérieur par la suite.

Ce qui est très important, c'est d'apprendre au chien à aimer sa cage. Ça doit être un endroit apaisant pour lui, toujours ouvert quand on est à la maison. On peut y faire apparaître des récompenses pour qu'il comprenne qu'elle ne sert pas seulement à l'enfermer quand on s'en va. Sinon, la cage peut devenir un endroit hautement anxiogène.

Q: Combien de temps le chiot doit-il rester dans sa cage la nuit?

R: La vessie du chiot a une capacité de quatre à cinq heures, mais certains peuvent se retenir toute la nuit. Si ce n'est pas le cas, il faut se lever avant qu'il se réveille et se mette à pleurer pour faire ses besoins. La première nuit, on évalue, et, après, on met son réveille-matin pour anticiper le moment où il aura envie. De cette manière, il ne prendra pas l'habitude de crier en pleine nuit pour nous réveiller. Puis, progressivement, on augmente la durée jusqu'au prochain réveil.

Q: Comment éviter les pleurs la première nuit?

R: Il ne faut pas donner trop d'attention à votre chiot le premier jour, il faut le mettre dans sa cage pour de courtes périodes et, surtout, le récompenser. On le tient occupé, car s'il dort toute la journée, il y a peu de chances qu'il le fasse pendant la nuit par la suite! On peut d'abord mettre la cage à côté de notre lit puis, soir après soir, si on le désire, on recule la cage vers l'extérieur de la chambre.

Q: Que pensez-vous de l'utilisation des tapis d'entraînement à la propreté?

R: Ça peut être utile pour les petits chiens, surtout l'hiver s'ils sont frileux. Plus les chiots sont petits, plus leur capacité à se retenir est réduite. Mais habituellement, je ne recommande pas d'utiliser cette méthode, car ce n'est pas facile pour le chiot de comprendre par la suite qu'il devra aller dehors pour se soulager.

Q: Une fois que le chiot est propre, se sert-on encore de la cage?

R: Je conseille aux gens de le faire jusqu'à l'adolescence, soit 14-16 mois. Le chiot va expérimenter beaucoup de choses, dont vouloir gruger des fils électriques, entre autres. Mais la cage n'est pas une solution permanente. Il faut faire beaucoup de prévention et donner au chiot des choses à gruger, car il doit absolument faire ses dents. C'est inévitable. Si on ne lui donne rien, ce sera de notre faute s'il mange des choses interdites. Dans le cas où vous le trouvez en train de gruger les moulures des murs, par exemple, vous pourriez y mettre de l'onguent Vicks pour le décourager de le faire de nouveau.

__________________________________

http://www.demaindemaitre.ca.

Si vous désirez suivre des cours de maternelle de groupe avec votre chiot, comptez environ 115 $ pour trois rencontres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer