Pour chaque grand homme, un grand chien

Le Dictionnaire des chiens illustres - À l'usage...

Agrandir

Le Dictionnaire des chiens illustres - À l'usage des maîtres cultivés du Dr André Demontoy.

Partager

Aux côtés de chaque grand homme, il y a un grand chien. C'est sans aucun doute ce que vous retiendrez des quelque 550 pages du Dictionnaire des chiens illustres - À l'usage des maîtres cultivés du Dr André Demontoy. Aujourd'hui à la retraite, il a toujours regretté de ne pas avoir reçu, lors de sa formation en médecine vétérinaire, de cours de culture générale sur nos compagnons à quatre pattes.

Poussé par son amour pour les chiens et pour l'histoire, il s'est lancé dans une entreprise des plus ambitieuses en répertoriant par ordre alphabétique les chiens qui ont laissé leur trace de patte dans l'histoire.

«Il y a environ sept ans, j'ai lu un ouvrage de Roger Grenier qui s'appelle Les larmes d'Ulysse, et j'ai réalisé qu'il y avait un fossé énorme entre la culture générale et nos apprentissages - purement techniques - en tant que vétérinaires. Les chiens ont accompagné l'histoire des hommes depuis la plus haute Antiquité!», explique André Demontoy.

Abaker, chien du pharaon Chéops, Agatha, chien d'unité antidrogue colombienne dont la tête est mise à prix à 100 000 $ par les narcotrafiquants, Fala, le scottish-terrier de Roosevelt que l'on retrouve dans un célèbre discours du président américain, Babette, Victory et Clipper, chiens respectifs de Poincaré, Churchill et Kennedy, Baltique, suivant son maître François Mitterrand dans le convoi funèbre, Fanfan, le chien de Zola ou encore les armées de chiens lancés aux trousses des Indiens par les Conquistadors, ne sont que quelques-uns des compagnons à quatre pattes qui ont trouvé leur place dans l'ouvrage de M. Demontoy.

Si certains chiens sont célèbres grâce à leur maître, d'autres le sont par eux-mêmes: pour leur courage, comme Balto, le chien de musher qui a fini la «Serum Run 25» et qui a sa statue à Central Park, ou pour leur inconditionnelle fidélité comme Hachi qui, pendant 10 ans, a continué à se rendre à la gare de Shibuya au Japon pour y attendre son maître décédé.

André Demontoy a bien entendu choisi le nom de son braque bourbonnais avec le plus grand soin en le baptisant Argos.

«C'est une race attestée depuis Henri IV puisqu'on la retrouve sur des gravures d'Ulisse Aldrovandi au XVIe siècle», précise tout de suite l'auteur. «Argos, c'est le nom du chien d'Ulysse dans L'Odyssée. Il a reconnu Ulysse après 20 ans de pérégrinations!», ajoute André Demontoy qui parlera bien sûr d'Argos dans le tome 2 de son dictionnaire consacré cette fois aux chiens de fiction, de la mythologie, des légendes, des romans ou encore du cinéma.

Le chansonnier français Pierre Perret (qui a d'ailleurs écrit une chanson pour son chien Napo Napiteau) signe la préface du Dictionnaire des chiens illustres. L'ouvrage a été aussi chaudement recommandé par Bernard Pivot, lors de son passage à Dessine-moi un dimanche sur les ondes de la Première chaîne à la fin du mois de novembre.

Le chien qui l'a le plus surpris

«C'est sans doute Dubby, qui a réussi un véritable exploit. Son maitre, Scotty Alexander, le plus célèbre des mushers, était sur les rives glacées du détroit de Béring. Croyant voir une terre à l'horizon, il s'est mis en route. Épuisé, il s'est endormi, mais grâce à Dubby, son chien de tête, il est arrivé en traîneau jusqu'à des îles près de la Sibérie soviétique. Par chance, il a trouvé un Esquimau qui parlait anglais et russe et il est rentré avec ses chiens en bateau!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer