• Accueil > 
  • Techno > 
  • Mobilité 
  • > iPhone 5: un Montréalais poursuit Apple pour «obsolescence programmée» 

«Obsolescence programmée»: un Montréalais dépose une demande de recours collectif contre Apple

Le jour où Simon Saint-Onge a installé le plus récent... (Photo Yves Herman, archives Reuters)

Agrandir

Le jour où Simon Saint-Onge a installé le plus récent système d'exploitation - il ne précise pas la date exacte ni la nouvelle version installée -, son iPhone 5 « a significativement ralenti, avec des délais de réponse dans les interactions tactiles, dans le lancement des applications, et plusieurs autres problèmes », soutient-il.

Photo Yves Herman, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers  »

Litiges économiques

Litiges économiques

Ne manquez rien de notre dossier sur les crimes économiques »

Au nom de tous les propriétaires de vieux iPhone qu'une mise à jour a rendus lents et capricieux, un Montréalais a déposé fin novembre une demande de recours collectif contre Apple.

Simon Saint-Onge, un résidant du Plateau-Mont-Royal, est un propriétaire de iPhone 5. Le jour où il a installé le plus récent système d'exploitation - il ne précise pas la date exacte ni la nouvelle version installée -, son téléphone « a significativement ralenti, avec des délais de réponse dans les interactions tactiles, dans le lancement des applications, et plusieurs autres problèmes ».

Toutes les fonctions de l'iPhone, peut-on lire dans la demande, ont été affectées, dont « des fonctions de base comme le téléphone, le courriel, les messages texte ». Depuis ce jour fatidique, son appareil s'est mis à « geler » et à « planter » sans arrêt.

OPÉRATION RISQUÉE

M. Saint-Onge estime qu'Apple a failli dans son devoir de le prévenir des risques de cette mise à jour. Au contraire, on présente la nouvelle version comme plus sécuritaire et offrant de nouvelles fonctions et une performance améliorée. En plus, « on ne prévient pas le consommateur que la mise à jour est pratiquement irréversible ». Il est en effet extrêmement difficile, voire impossible, de retourner vers une version antérieure du système d'exploitation après un certain délai.

Le Montréalais s'est ainsi retrouvé devant un choix « difficile » : « utiliser un appareil lent et capricieux qui brise [son] quotidien ou dépenser des centaines de dollars pour acheter un nouveau téléphone ».

Il a choisi, dans un premier temps, de déposer un recours collectif contre Apple pour ce qu'il désigne comme « l'obsolescence programmée ou intégrée » de son appareil, accusant l'entreprise de « pratiques commerciales trompeuses » et de « fausse publicité ».

Cette procédure est faite au nom de tous les propriétaires canadiens d'iPhone 5 et d'iPhone 6 dont le téléphone a été mis à jour avec les versions les plus récentes d'iOS 10 et iOS 11. Combien de consommateurs seraient concernés ? « Au moins des dizaines de milliers de personnes », plaide-t-on dans le recours, bien que le nombre exact et leur identité soient inconnus.

DES PRÉCÉDENTS

On demande que la cour déclare qu'Apple a eu une conduite « déloyale, fausse et trompeuse » à leur égard et qu'on lui ordonne d'arrêter d'agir ainsi. En plus de décréter des dommages punitifs qui ne sont pas chiffrés, on réclame que l'entreprise reprenne les vieux iPhone 5 et 6 et les remplace par des iPhone 8 « ou plus récents ».

Le recours doit dans un premier temps être autorisé par la Cour supérieure. Il ne s'agit pas, et de loin, de la première demande de ce type visant Apple ; il semble qu'aucune n'ait abouti en condamnation. En 2015, on a intenté un recours au nom des propriétaires américains de l'iPhone 4S « victimes » du passage à iOS 9. En septembre dernier, un juge de la Californie a autorisé un recours collectif au nom des propriétaires d'iPhone 6 et 6 Plus dont l'appareil, après avoir plié, était devenu défectueux.

En 2014, à Montréal, une demande de recours collectif concernant l'antenne défectueuse des iPhone 4 a été rejetée. Même conclusion pour un autre recours québécois cette année-là dénonçant le mauvais fonctionnement de Siri sur un iPhone 4S.

Il a été impossible hier d'obtenir les commentaires d'Apple.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer