• Accueil > 
  • Techno > 
  • Mobilité 
  • > BlackBerry sort son nouveau téléphone fabriqué par le chinois TCL 

BlackBerry sort son nouveau téléphone fabriqué par le chinois TCL

Au congrès mondial de la téléphonie mobile et de... (Photo Albert Gea, REUTERS)

Agrandir

Au congrès mondial de la téléphonie mobile et de la mobilité à Barcelone, Nicolas Zibell et Kevin Michaluk ont présenté le nouveau BlackBerry Key One.

Photo Albert Gea, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Barcelone

Le groupe Blackberry a présenté samedi à Barcelone un nouveau téléphone intelligent doté d'une version modernisée de l'emblématique clavier de la marque, dont la fabrication sera désormais assurée par le groupe chinois TCL.

L'entreprise canadienne avait annoncé en septembre sa décision d'arrêter de fabriquer elle-même ses téléphones pour se concentrer uniquement sur les logiciels qu'ils contiennent, ainsi que sur les services aux sociétés.

Le groupe chinois TCL s'occupera désormais de produire les téléphones puis de les commercialiser sous la marque BlackBerry.

«Nous sommes heureux de compter Blackberry dans notre portefeuille (...) Nous savons à quel point Blackberry a été emblématique», a déclaré le PDG de TCL Communication Nicolas Zibell, en amont du congrès mondial de la téléphonie mobile et de la mobilité, salon phare du secteur qui démarre lundi.

Le BlackBerry KEYone possèdera de nouveau le clavier physique qui avait fait le succès des téléphones les plus anciens de la marque. BlackBerry avait déjà relancé en 2014 un modèle «Classic», doté d'un clavier, mais avait arrêté sa commercialisation en juillet dernier, en raison de ventes trop faibles.

L'objectif est désormais de positionner BlackBerry sur le segment «haut de gamme», a précisé M. Zibell, tout en promettant que d'autres modèles seraient lancés courant 2017. Le KEYone sera disponible en avril au prix de 599 euros (828 $).

Doté d'un écran plus grand que les anciens modèles de la marque, il vise en priorité les entreprises, promettant une sécurité renforcée et une batterie très longue durée et rapide à recharger.

L'utilisateur pourra notamment définir lui-même le niveau de sécurité qu'il souhaite pour son appareil.

Les touches du clavier pourront être dotées de raccourcis permettant d'accéder plus rapidement aux applications (par exemple, ouvrir Facebook en tapant sur «f»).

Le téléphone fonctionnera avec le système d'exploitation Android de Google, utilisé aujourd'hui par la majorité des fabricants dans le monde, mais adopté tardivement par BlackBerry.

Le nouveau BlackBerry «a une chance de succès, car peu de fabricants proposent désormais les équipements typiques de la marque», comme le clavier, estime Ian Fogg, analyste chez IHS Markit dans une note.

En outre, le «marché des téléphones de travail est sous-approvisionné», selon l'analyste.

Pionnier des téléphones intelligents au début des années 2000, BlackBerry est confronté à une érosion ininterrompue de ses ventes depuis fin 2012. La marque est tombée sous les 1% de part de marché, selon le cabinet spécialisé IDC, et son chiffre d'affaires s'est effondré.

BlackBerry a déjà fait appel à des partenaires externes pour la production de téléphones destinés à des marchés émergents comme l'Indonésie.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer