• Accueil > 
  • Techno > 
  • Mobilité 
  • > Carlos Slim veut passer des télécommunications à la télévision 

Carlos Slim veut passer des télécommunications à la télévision

L'entreprise de Carlos Slim veut offrir à ses clients... (PHOTO VALENTIN FLAURAUD, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'entreprise de Carlos Slim veut offrir à ses clients le «triple play», les trois services que sont la voix, les données et la vidéo, c'est-à-dire la télévision payante.

PHOTO VALENTIN FLAURAUD, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MEXICO

Le géant de la téléphonie America Movil, propriété du magnat mexicain Carlos Slim, veut entrer dans le marché de la télévision au Mexique après sa décision de réduire à moins de 50% sa part sur le marché des télécommunications.

«Nous voulons offrir à nos clients le fameux 'triple play', les trois services que sont la voix, les données et la vidéo, c'est-à-dire la télévision payante», a déclaré Arturo Elías Ayub, gendre de Slim et porte-parole de son groupe financier à la radio MVS.

Mardi soir, le conseil d'administration d'America Movil avait annoncé sa décision de réduire sa participation dans le secteur des télécommunications mexicain à moins de 50% pour se conformer à la réforme des secteurs télécommunications et de la télévision.

Cette décision est intervenue peu avant l'adoption définitive mercredi matin par les députés de la réglementation de ces secteurs visant à mettre fin aux situations monopolistiques.

America Movil domine à la fois le marché de la téléphonie fixe à travers la compagnie Telmex, qui détient une part de marché de 80%, et celui de la téléphonie mobile, via l'opérateur Telcel (70% du secteur).

Le groupe Televisa, principal groupe de télévision du monde hispanophone, contrôle 70% de la télévision hertzienne et 60% de la télévision par câble au Mexique

La réforme impose des mesures «asymétriques» pour les «agents prépondérants» (America Movil et Televisa) comme le partage d'infrastructures avec ses concurrents ou l'obligation de leur offrir gratuitement de l'interconnexion. Elle prévoit aussi un appel d'offres pour l'ouverture de deux canaux de télévision hertzienne.

Dans le secteur de la télévision, «nous entreprendrions une concurrence à partir de rien, de zéro, avec l'actuel prépondérant dans ce secteur (Televisa) et je crois que c'est de cela dont il s'agit dans la loi: que commence une concurrence dans chacun des secteurs pour qu'une telle concurrence puisse exister», a dit M. Ayub sans préciser si son groupe était intéressé par une participation dans la télévision hertzienne.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer