Super Mario se jette dans l'immensité du jeu sur mobile

«Super Mario Run» est le premier vrai jeu... (Photo Reuters)

Agrandir

«Super Mario Run» est le premier vrai jeu développé par Nintendo pour des téléphones intelligents et une exclusivité dans un premier temps pour les appareils de la firme de Cupertino.

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Super Mario, personnage vedette de Nintendo, est arrivé en fanfare jeudi sur la plate-forme d'applications d'Apple, sous sous la forme d'un jeu exclusif iPhone et iPad.

Le pionnier japonais a mis en ligne cette nouveauté dans plus de 150 pays.

«Super Mario Run» est le premier vrai jeu développé par Nintendo pour des smartphones et une exclusivité dans un premier temps pour les appareils de la firme de Cupertino.

Très attendu partout, il a été rendu disponible en pleine nuit de jeudi à vendredi au Japon, mais recueillait déjà aux premières heures de la matinée une centaine de commentaires et critiques de la part des joueurs, rien que sur le magasin virtuel japonais d'Apple.

Annoncée en novembre par le père du Mario, Shigeru Miyamoto, l'arrivée du plus célèbre plombier moustachu du monde sur les smartphones et tablettes Apple marque donc le réel tournant stratégique de Nintendo qui a longtemps été rétif au marché des jeux sur mobiles, préférant réserver ses offres à ses consoles.

Précédemment, Pokemon Go, le phénomène ludique de cette année, avait été conçu par le studio américain Niantic, Nintendo se contentant alors d'un rôle de second plan. Et l'application Nintendo Miitomo pour smartphones, mise en ligne au printemps dernier, était plus une sorte de réseau social amusant qu'un jeu à proprement parler.

L'application Super Mario, conçue en partenariat avec la société japonaise DeNA, est un jeu dit de plateforme qui permet de faire évoluer Mario dans différents univers et de surmonter une variété de défis. C'est notamment ce genre très prisé par un large public qui a fait la renommée de Nintendo depuis des décennies.

Le téléchargement d'une version limitée à deux niveaux est gratuit, mais la mouture complète est payante, autour de 10 dollars, facturée via la boutique d'Apple, un modèle qui peut en rebuter certains quand on constate le nombre impressionnant de jeux non payants disponibles pour les mobiles.

Sur une estimation de 200 millions de téléchargements d'ici à mars, David Gibson, de Macquarie Securities, cité par l'agence Bloomberg News, pense que seulement 10% opteront pour la version complète. «Les adeptes de la marque dépenseront sans doute», juge-t-il, mais quid des autres.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer