Assassin's Creed Unity: Ubisoft s'excuse et donne des cadeaux

Les premières critiques négatives à l'endroit d'Assassin's Creed... (Photo fournie par Ubisoft)

Agrandir

Les premières critiques négatives à l'endroit d'Assassin's Creed Unity avaient sérieusement ébranlé la confiance des investisseurs envers Ubisoft. Le titre de l'entreprise avait alors perdu près de 10% en une journée à la Bourse de Paris.

Photo fournie par Ubisoft

Les difficultés techniques auxquelles ont été confrontés les premiers acheteurs d'Assassin's Creed Unity, plus récent épisode de la série à succès d'Ubisoft, ont forcé hier le PDG du studio montréalais, Yannis Mallat, à présenter ses excuses et à offrir du contenu gratuit aux amateurs.

Ainsi, tous les acheteurs d'Unity, passés ou futurs, auront accès gratuitement au prochain contenu additionnel téléchargeable pour celui-ci, intitulé Dead Kings.

Les grands amateurs de la série, qui s'étaient aussi procuré pour environ 30$ la «passe saisonnière» donnant déjà accès à Dead Kings et d'autres contenus supplémentaires, touchent quant à eux le «gros lot», puisqu'ils auront droit gratuitement à un autre jeu d'Ubisoft.

Far Cry 4, aussi d'Ubisoft Montréal et déjà acclamé comme l'un des meilleurs titres de l'année, fait partie des jeux admissibles à cette compensation, tout comme The Crew, Watch_Dogs, Assassin's Creed Black Flag, Rayman Legends et Just Dance 2015.

«Malheureusement, au départ, la qualité d'ensemble du jeu a été gâchée par des bogues et des problèmes techniques inattendus», écrit M. Mallat dans un billet publié sur un blogue d'entreprise à propos de la série.

«Je veux m'excuser sincèrement au nom d'Ubisoft et de toute l'équipe d'Assassin's Creed. Ces problèmes ont entravé votre plaisir et ont empêché plusieurs d'entre vous de profiter du jeu à son plein potentiel.»

L'entreprise doit rendre disponible cette semaine ce qui sera déjà une troisième rustine destinée à corriger ces difficultés techniques. Elle avise aussi qu'il y en aura au moins une autre. Le jeu a été lancé le 11 novembre dernier.

Les premières critiques négatives à l'endroit d'Unity avaient sérieusement ébranlé la confiance des investisseurs envers Ubisoft à son lancement. Le titre de l'entreprise avait alors perdu près de 10% en une journée à la Bourse de Paris, passant de 14,63 à 13,27 euros. Il a depuis repris une partie de ces pertes et a terminé la journée d'hier à 14,17 euros (19,93$CAN).

Quant aux ventes d'Assassin's Creed Unity, elles semblent avoir suivi la courbe prévue au cours des premiers jours. L'analyste Richard-Maxime Beaudoux, de Bryan, Garnier&Co, estimait d'ailleurs en début de semaine les ventes combinées des épisodes Unity et Rogue à 2,5 millions d'exemplaires au cours de la première semaine et estimait raisonnable une cible à terme de 11 millions d'exemplaires.




publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer