The Amazing Spider-Man 2: un trou dans la toile

Sans suivre la trame narrative du film, The Amazing...

Agrandir

Sans suivre la trame narrative du film, The Amazing Spider-Man 2 nous propulse pourtant dans le même univers.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kevin Massé
La Presse

Spider-Man n'a plus de secret pour Beenox Québec, qui a réalisé avec adresse trois titres avec ce thème, dont celui inspiré du premier, The Amazing Spider-Man. L'entreprise entend nous donner le vertige de nouveau avec la suite. Malheureusement, si la toile du premier était tissée assez serré pour garder notre attention, celle de la suite laisse facilement passer les mouches. Doit-on y jouer?

OUI : UN SCÉNARIO QUI MISE JUSTE

Sans suivre la trame narrative du film, The Amazing Spider-Man 2 nous propulse bien sûr dans le même univers. Peter Parker, alias Spider-Man, se retrouve au beau milieu d'une guerre de gangs dans laquelle Harry Osborne (le Bouffon vert) et Wilson Fisk (le Caïd) s'allieront afin d'éliminer tout ce qui porte un costume à New York. On fait la rencontre de plusieurs acolytes et vilains - Kraven, Shocker, Carnage Killer - durant l'intrigue. Leur passage est rapide mais soutient bien le scénario. Cela donne une trame précipitée, qui se termine en six petites heures, mais à la hauteur de la BD.

OUI ET NON : UNE JOUABILITÉ DYNAMIQUE, MAIS RÉPÉTITIVE.

Le jeu propose une jouabilité presque identique à celle de son prédécesseur. Les combats au corps à corps, inspiré par le jeu Batman Arkham, sont fluides et dynamiques. Les coups sont basés sur les bons réflexes. Il faut savoir appuyer au bon moment pour les éviter. Il est également encore possible d'aborder les situations de façon furtive. Sortir de l'ombre pour enrouler un ennemi dans sa toile est un réel plaisir. Se déplacer dans la ville l'est tout autant. Cette fois, il est impératif que notre toile s'accroche à un immeuble pour que l'on puisse continuer sa route, ce qui ajoute un peu de réalisme dans ce monde de super-pouvoirs. Spider-Man peut également améliorer plusieurs de ses pouvoirs. Malheureusement, le jeu s'avère très répétitif. Les missions secondaires se présentent sous cinq ou six formes et les approches des ennemis subissent le même sort.

OUI : POUR LES COSTUMES ET AUTRES OBJETS À COLLECTIONNER

Les admirateurs du tisseur de toile et les collectionneurs ont tout pour allonger la durée de vie du jeu. Ce dernier regorge de bandes dessinées et de figurines à collectionner. Les quêtes secondaires, sauver des citoyens des flammes ou d'un enlèvement, prendre des photos pour le Daily Bugle, empêcher des bombes d'exploser dans la ville et mettre fin à des fusillades aident beaucoup également. Des missions secondaires furtives permettent également de débloquer les costumes que le héros a endossés lors de ces multiples aventures.

NON : LE JEU N'EST PAS AU POINT TECHNIQUEMENT

Le personnage de Spider-Man, sur PS4, a fière allure. Il est bien modélisé, ses mouvements sont fluides et ses costumes peuvent se détériorer au cours des combats. C'est le reste qui n'est pas à jour. Les bâtiments de New York et les ennemis qui y habitent se ressemblent tous. Les textures, la modélisation, la synchronisation des voix et la capture de mouvement des autres personnages sont très décevantes. Sans compter que plusieurs bogues et longs chargements minent l'expérience de jeu.

DOIT-ON Y JOUER ? À VOS RISQUES

Les jeux vidéo de superhéros sont souvent utilisés comme produit dérivé du film du même nom. Beenox Québec avait évité cette impression avec The Amazing Spider-Man. Malheureusement, sa suite, trop courte, techniquement vieillissante et vraiment trop répétitive, n'a pas subi le même traitement. Ce n'est pas une catastrophe, mais ce n'est pas un bon jeu non plus. Il semblerait qu'Activision pense toujours qu'une licence vaut plus que le produit. The Amazing Spider-Man 2 aurait mérité d'être couvé quelque mois de plus. Parions que cela aurait été le souhait des concepteurs. En jouant, ce week-end, un citadin du jeu m'a lancé tout bonnement: « Je donne trois étoiles à Spider-Man... Non, deux étoiles et demie. » Ainsi soit-il.

** 1/2

Concepteur : Beenox Studio 

Éditeur : Activision

Console : PS4, Xbox One, PC, PS3, Xbox 360, Wii U, 3DS

Cote : T

Testé sur PS4




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer