• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > UE: les firmes internet auront une heure pour retirer le contenu extrémiste 
Source ID:; App Source:

UE: les firmes internet auront une heure pour retirer le contenu extrémiste

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker,... (photo dado ruvic, archives reuters)

Agrandir

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré mercredi que ces nouvelles règles s'inscrivent dans le cadre des efforts mis en place pour rehausser la sécurité de l'Union européenne.

photo dado ruvic, archives reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Bruxelles

Les géants du web comme Google, Twitter et Facebook disposeront d'une heure pour faire disparaître le contenu extrémiste mis en ligne, faute de quoi ils écoperont d'amendes salées, prévoient de nouvelles règles européennes.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré mercredi que ces nouvelles règles s'inscrivent dans le cadre des efforts mis en place pour rehausser la sécurité de l'Union européenne.

Le retrait du contenu en moins d'une heure est important, a-t-il expliqué, puisqu'il s'agit selon lui de la «fenêtre critique» pendant laquelle le plus de dommages sont faits.

La Commission a ajouté que la propagande qui «prépare, incite ou glorifie les actes de terrorisme» doit être éliminée du web. Ce contenu serait signalé par les autorités nationales, qui ordonneraient aux compagnies qui l'hébergent de le faire disparaître. Ces entreprises disposeraient ensuite d'une heure pour s'exécuter.

La proposition doit encore être approuvée par les législateurs européens et les États membres. Jusqu'à présent, l'UE laissait aux entreprises internet le soin de combattre l'extrémisme en ligne.

La règle d'une heure faisait partie des recommandations présentées à la Commission en mars.

Les compagnies devraient prendre les mesures nécessaires pour garantir que ce contenu ne sera pas remis en ligne après avoir été éliminé. En cas d'échec, elles s'exposeront à des amendes pouvant atteindre 4% de leurs revenus annuels, ce qui représenterait une facture de 4,4 milliards $ US pour Alphabet, la société mère de géants comme Google et YouTube.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer