• Accueil > 
  • Techno > 
  • Internet 
  • > Piratage de Yahoo: le Canadien Karim Baratov plaide coupable en Californie 

Piratage de Yahoo: le Canadien Karim Baratov plaide coupable en Californie

Karim Baratov... (Photo archives La Presse canadienne)

Agrandir

Karim Baratov

Photo archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
SAN FRANCISCO

Le Canadien accusé dans l'affaire de piratage massif de courriels de Yahoo a plaidé coupable, mardi, sous neuf chefs d'accusation devant un tribunal de San Francisco.

Karim Baratov, vêtu d'un habit de prison orange, a comparu devant un juge fédéral de la Californie et a plaidé coupable à un chef de complot en vue de commettre une fraude informatique et à huit chefs de vol d'identité.

Il a répondu par des «oui» et des «non» au juge en faisant son plaidoyer, sans rien dire de plus.

Le département américain de la Justice a indiqué que l'audience sur sa peine se tiendrait le 20 février.

Baratov avait été arrêté au mois de mars à Hamilton, en Ontario, en vertu de la Loi sur l'extradition après que les autorités américaines l'eurent accusé.

Né au Kazakhstan, âgé de 22 ans, Baratov est accusé d'avoir piraté 80 comptes Yahoo, et risque une peine maximale de 20 ans de prison aux États-Unis s'il est reconnu coupable.

Trois autres personnes - dont deux qui seraient issues des services secrets russes - font face aux mêmes accusations dans cette affaire.

Karim Baratov avait choisi de contourner l'audience d'extradition afin d'aller directement aux États-Unis pour faire face à ses accusations.

À l'extérieur du palais de justice, mardi, les avocats du Canadien ont fait valoir que leur client n'avait piraté que huit comptes et qu'il ne savait pas pour qui il travaillait.

«Il a été transparent et franc avec le gouvernement depuis qu'il est arrivé ici», a plaidé l'un de ses avocats, Andrew Mancilla.

Les agents russes Dmitri Dokoutchaïev et Igor Sushchin avaient utilisé l'information qu'ils avaient volée à Yahoo pour espionner des journalistes russes, des représentants des gouvernements américain et russe, ainsi que des employés de services financiers et d'entreprises privées, selon les procureurs.

Dokoutchaïev, Sushchin et un autre Russe, Alexei Beslan, étaient mentionnés dans l'acte d'accusation déposé en février. On ne sait pas s'ils seront jugés aux États-Unis puisqu'il n'existe pas de traité d'extradition avec la Russie.

Bien que l'administration américaine ait déjà accusé un pirate russe de cybercriminalité - ainsi que des pirates liés aux gouvernements chinois et iranien - il s'agit du premier dossier criminel où des agents actuels du Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie sont accusés.

En septembre dernier, Yahoo a fait état du vol des informations confidentielles d'au moins 500 millions de ses utilisateurs deux ans plus tôt.

Selon la poursuite, Dokoutchaïev et Sushchin se seraient tournés vers Baratov après avoir appris que l'une de leurs cibles avait des courriels provenant d'un autre fournisseur que Yahoo.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer